Soulèvement de la population Kabyle contre l’intolérance : Aokas dit non à l’intolérance et à l’arrogance

3

BOUGIE (Tamurt) – Ce qui s’est passé en Kabylie tranche définitivement avec une époque. Cela s’apparente à une révolution. En Plus de la ville de Tizi-Ouzou où des centaines de personnes avaient participé au rassemblement à la placette Matoub Lounès, des centaines d’autres personnes éprises de liberté et de démocratie se sont rassemblées à Aokas, Bougie.

Une marche contre l’intolérance et un déjeuner en plein air a été organisé vers midi au niveau de cette ville, bastion de toutes les luttes démocratiques. La présence des militants du MAK était très remarqué. Le drapeau amazigh a été hissé partout. Des banderoles appelant à la tolérance et au respect des libertés individuelles ont été brandies par les manifestants.

A Bougie, Les services de sécurité sont restés à l’écart. Ils ont eu certainement peur de la réaction de la population. La peur a changé de camps dans cette région de Kabylie. L’arrogance des services de sécurité est-elle désormais un mauvais souvenir ? C’est la marche vers la liberté en Kabylie. La jeunesse kabyle ne veut guère subir ce que leurs ancêtres ont vécu sous les islamiste et le pouvoir d’Alger. « Nous sommes aussi nombreux qu’à Tizi-Ouzou. On est déterminés à relever le défi et cette action n’est que le prélude d’autres action à venir », nous a déclaré un militant du MAK.

R. Moussaoui