Soutien de Bernard-Henri Lévy à la manifestation du MAK à Paris

41

PARIS (Tamurt) – Les pas de géant dont s’affranchit le MAK dérangent amplement les ennemis de la Kabylie et de l’Algérie algérienne. La grande manifestation des Kabyles ce dimanche à Paris s’est avérée une totale réussite où la communauté kabyle de l’hexagone a battu le pavé pour exprimer haut et fort l’attachement viscéral à leur terre de toujours, la Kabylie.

Bernard-Henri Lévy
Bernard-Henri Lévy

Néanmoins, le pari réussi du MAK fait des envieux, et leur tête, des voix commencent à se diluer en attaquant à coups de boutoir les dirigeants du MAK. L’appel du philosophe Bernard-Henri Lévy à travers la revue La règle du jeu, à soutenir la manifestation organisée hier à Paris est tombée tel un couperet aux yeux des ennemis jurés de la Kabylie, traitant de tous les noms ce grand penseur. Bernard-Henri Lévy met en avant l’«exigence d’une société libre, ouverte, démocratique et laïque», des fondements indéfectible pour la construction d’un État libre et indépendant.

Les attaques injustifiées et injustifiables de certains écrivaillons ayant pris un malin plaisir à dénigrer la personne de Bernard-Henry Lévy, d’autant plus que ce dernier est juif. Au passage, lesdits scribouillards accusent l’État d’Isarel, le comparant à un État voyou. Une bassesse qui en dit long sur l’exécration et l’inimitié sempiternelles envers Israël. Selon les rédacteurs de l’article paru dans un journal électronique algérien, ledit philosophe ne fait que de jeter de l’huile au feu, arguant que ce dernier aspire à diviser les Algériens. Mais de quel algérien parle-t-on ? Si l’Algérie se résume à vivre dans une coquille hermétique, où les Kabyles sont appelés à inhaler l’arabo-islamisme à grand gaz et se truffer d’un asservissement à outrance, cette notion n’apparait nullement dans le jargon du MAK.

 Amnay NEWS

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici