Multiplication de délits à Bougie

0
La police à Bgayet
La police à Bgayet

BOUGIE (Tamurt) – Deux sexagénaires ont tenté de tuer un trentenaire à l’aide d’armes à feu. Cela s’est passé la semaine dernière à Melbou sur la RN 43, reliant Bougie à Jijel.

Alertés par les coups de feu, les gendarmes se sont rués vers les lieux d’où parvenait le bruit et ont trouvé la victime gisant à terre. Transporté vers l’hôpital d’Aokas puis vers le CHU de Bougie, le jeune homme aura la vie sauve. En entamant des recherches quelques heures après la tentative de meurtre, les gendarmes ont mis le grappin sur les deux acolytes qui faisaient semblant de rôder, l’un au centre ville et l’autre à la plage. Ils étaient en possession d’armes à feu, de bombes lacrymogènes et de coutelas.

À Seddouk, ce sont deux hommes et une femme qui ont tabassé à mort un honnête citoyen pour des futilités. En effet, alors qu’il était dans l’un des quartiers de la ville, A.S a été provoquée par une femme qui venait de passer devant lui munie d’un gourdin. Alors qu’il s’est défendu en l’insultant, A.S sera roué de coups par l’acolyte de cette femme, un homme d’une quarantaine d’année qui venait de surgir de nulle part. Renversée par terre, la victime perdra son téléphone mobile qui sera volé par la femme qui l’avait provoqué au départ. Ayant remarqué quelques heures plus tard le forfait, la victime se rendra au domicile de cette dernière pour récupérer son portable.

À sa surprise, il sera accueilli par des coups de poing lancés par le fils de la femme en question. Là encore, il sera roué de coups avant de prendre la fuite. Bien entendu, il se fera délivrer un certificat médical et déposera plainte. Les trois agresseurs ont été arrêtés et présentés au parquet.

Au centre ville de Bougie, les services de police ont arrêté quatre jeunes revendeurs de drogue surpris en flagrant délit de vente à la cité Oudali. Ayant trouvé en leur possession une centaine de grammes de drogue, les mis en cause ont été présentés au parquet.

Du côté de la vallée de la Soummam, ce sont trois dealers qui ont été arrêtés entre les localités d’Akbou, Tazmalt et Allaghane.
Ils s’adonnaient à la vente illégale de drogue et de boissons alcoolisées.
En tout, ce sont plus d’une dizaine de milliers de bouteilles de boissons alcoolisées et plus d’une soixantaine de kilogrammes de kif traité qui ont été saisis.

À Ait Maouche, ce sont un père et son fils qui ont été arrêtés pour le délit de vol par effraction.
Les deux mis en cause ont détruit à l’aide de massues le mur d’un magasin pour s’y introduire et s’emparer des marchandises qui s’y trouvaient. Présentés au parquet, ils ont été écroués.

Dans un autre registre, un policier de Darguina, exerçant à l’unité d’intervention d’Aokas, a été mortellement blessé par balles. Les services de police parlent d’une erreur qu’aurait faite la victime en manipulant son arme alors que les gendarmes et certains citoyens avancent la thèse d’un meurtre par inadvertance.

De Bougie, Amaynut.info