Suite à une campagne de boycott : La compagnie Aigle Azur dépose plainte

11

ALGÉRIE (Tamurt) – La compagnie aérienne Aigle Azur, propriété du magnat franco algérien de l’aviation Arezki Idjerouidene a entamé une action en justice contre deux organisations citoyennes de l immigration le CNI (conseil national de l’immigration) et le MCAF ( mouvement des citoyens algériens de France) représentées respectivement par Barrache Mohand et Omar Ait Mokhtar.

Selon la requête présentée au président du TGI de Paris en date du 09 octobre 2012, la société Aigle Azur est victime de propos dénigrant diffusés par les deux organisations via les réseaux sociaux, la cyber presse et la presse nationale algérienne notamment le journal El Watan.

Les faits reprochés sont une campagne sur internet pour contester les prix des billets d’avion à destination de l’Algérie. Il conteste le fait que les contestataires qualifient la politique tarifaire de la compagnie Aigle Azur « d’entente commerciale illicite avec la compagnie nationale Air Algérie ».

Cette action judiciaire vise avant tout à faire cesser les appels au boycott de la compagnie initié par les contestataires mis en cause par la plainte., et empêcher toute ramification politique.

Rencontré à Paris, le mis en cause Omar Ben Mokhtar, nous a déclaré que le but essentiel de son action est de ramener les compagnies aériennes desservant l’Algérie à baisser le prix du billet et l’aligner sur celui pratiqué pour les pays voisins le Maroc et la Tunisie. Il conteste fermement cette jungle publicitaire qui donne Marrakech et Tunis à 130 euros l’aller retour et qu’il faut débourser le double pour atteindre Alger et le triple pour l’aéroport de Bougie.

Pour défendre sa thèse de l’entente commerciale illicite entre Aigle Azur et Air Algérie, Omar Ben Mokhtar va jusqu’à invoquer l’ancrage algérien du patron d’Aigle Azur Arezki Idjerouidenne. Il fait référence à son implication dans la vente de la compagnie Antinéa Airlines à Moumen Kalifa principal présumé coupable du scandale du siècle de Khalifa Airways.

L’audience est prévue pour ce 07 décembre 2012 au tribunal de grande instance de Paris. Affaire à suivre.

Zahir Boukhelifa