Suite aux incendies ayant touché la Kabylie cet été – L’APW de Tizi Ouzou dresse un sombre tableau

2

Tizi-Wezzu, Tamurt.info: Suite aux bilans (provisoires) donnés par les directions de wilaya concernées dont celle de l’hydraulique, des forêts, de l’environnement, la protection civile, de l’énergie et de la protection civile, les participants ont relevé aussi que ces bilans s’avèrent « très lourds de conséquences sur le système environnemental et économique de la wilaya ». Il ressort également, est-il ajouté, que « les moyens humains et matériels de la wilaya sont dérisoires pour parer à ce genre de catastrophe, de même que l’on s’étonne que sur 400 départs de feu aucune interpellation n’a été lancée ». La conclusion est vite tirée : « Ceci suppose un manque de vigilance et suscite des questionnements ». Ces questionnements ne sont autres que ceux dirigés contre l’armée, montrée du doigt et accusée d’être responsable du départ de nombreux incendies.

A cet effet de nombreuses recommandations ont été émises tout en insistant sur el fait qu’elles s’imposent :

Pour le secteur des forêts :
– Possibilité de recruter ouvriers vacataires dans le cadre de la lutte contre les feux de forêt à compter du mois de mai.
– Renforcer la disponibilité en eau en multipliant le nombre de points d’eau.
– Revoir la norme d’infrastructure de pistes en zone de montagne et densifier le réseau.
– Renforcer les réseaux de prévention, de surveillance et d’intervention dans les villages et les communes.
– Doter le service des forêts en moyens humains et matériels conséquents, notamment en véhicules d’intervention et de ravitaillement.
– Mobilisation de la population
– Adopter le matériel roulant à la nature du relief.
– Mettre en place un numéro de téléphone vert pour signaler les incendies.

Protection civile :
– Réaliser des antennes de PC dans les zones à risques.
– Lancer la formation de sapeurs pompiers volontaires.
– Réaliser des bouches d’incendies.

Communes :
– Formation d’agents communaux à la lutte contre les incendies.
– Doter les communes de moyens de lutte contre les catastrophes.

Secteur énergie :
– Achever la réalisation des postes de sources.
– Etudier un moyen de produire de l’électricité sur le territoire de la wilaya.
– Relancer la réalisation de la station thermoélectrique d’Azeffoun.
– Produire de l’électricité par les moyens hydriques.
– Réhabiliter les anciennes stations hydrauliques abandonnées.

En sus de ces recommandations, une lettre a été adressée au ministre de l’agriculture et de la réforme agraire dans laquelle il lui est rappelé que « l’été qui vient de s’écouler fut une dure épreuve pour la wilaya de Tizi-Ouzou. Les incendies qui ont ravagé des milliers d’hectares et d’arbres fruitiers notamment oliviers, figuiers et cerisiers, ont d’avantage appauvri la région déjà rongée par un chômage endémique ».

Dans la même requête on ajoute qu’ « après un hiver des plus rigoureux et des chutes de neige dont le poids a brisé oliveraies et figueraies, les incendies ont fait le reste ». On annonce qu’en l’espace de six semaines, plus de 382 foyers ont été dénombrés, 500 000 arbres fruitiers ont été réduits en fumée, dont 360 000 oliviers. Le constat dressé est des plus sombres. Déjà fragilisée par les incendies précédents en particulier ceux de 2007 et 1993, ( avec pertes de vies humaines) et étant « en panne de modernisation, l’oléiculture dans notre wilaya traverse une phase critique. On énumère aussi un désastre écologique, des dégâts importants causés à l’arboriculture, à des secteurs de l’activité économique comme l’élevage, l’apiculture qui sont ruinés, l’agriculture et le tourisme de montagne dont les pertes s’élèvent à 120 millions de dinars et tant de calamités encore.

Lounes O..info