Suivi par satellite des vols civils sur toute la surface terrestre

0

Suivi par satellite des vols civils sur toute la surface terrestreGENEVE (Tamurt) – Un accord a été trouvé, mercredi à l’ONU, pour le suivi des vols civils par satellite. Une mesure qui vise a éviter la disparition mystérieuse d’avions comme celle du MH370 de Malaysia Airlines en mars 2014.

La communauté internationale ne veut pas voir se répéter la tragédie du MH370, vol de la Malaysia Airlines, mystérieusement disparu en mars 2014. Un accord mondial a été trouvé mercredi 11 novembre lors d’une réunion à Genève pour le suivi des vols civils par satellite. Cet accord a été trouvé à la Conférence mondiale des radiocommunications, et concerne l’attribution de fréquences radioélectriques pour le suivi des vols à l’échelle mondiale pour l’aviation civile.

Il permettra de repérer les avions partout dans le monde dès 2017, alors qu’aujourd’hui 70 % de la surface terrestre (océans, déserts, montagnes) ne permet pas cette surveillance.

« Le fait d’attribuer des fréquences pour que des stations spatiales puissent recevoir des signaux ADS-B provenant d’aéronefs va permettre d’assurer le suivi des vols en temps réel partout dans le monde », a déclaré François Rancy, directeur des radiocommunications à l’UIT, l’institution spécialisée des Nations unies pour les technologies de l’information et de la communication.

C’est toutefois l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), une autre agence de l’ONU basée à Montréal, qui devra ensuite mettre en œuvre la mesure avec les compagnies aériennes.

Cet accord intervient à la suite de la disparition du vol MH370 de la Malaysian Airlines assurant la liaison Kuala Lumpur-Pékin en mars 2014 avec 239 personnes à bord, qui avait suscité un débat au niveau international sur le suivi des vols à l’échelle mondiale. À ce jour, l’épave de l’avion n’a toujours pas été localisée.

Tamurt