Tabbou et Bouchachi ne parle jamais de Tamazight

4
Bouchachi
Bouchachi, un

ALGERIE (TAMURT) – Les deux hommes politiques les plus visibles sur la scène politique en Algérie sont Mustapha Bouchachi, un Kbayle de Jijel, et Tabbou, un Kabyle du Djurdjura. Certes, beaucoup estiment qu’ils sont honnêtes et crédibles. Ils n’ont jamais été dans les cercles des décisions du régime algérien, même si Tabou a déjà gouté au 40 millions par mois du parlement algérien.

Il est à signaler qu’aucun d’eux ne fait la moindre allusion à la question amazighe. Depuis le 22 février dernier, les deux hommes politiques interviennent  chaque jour dans la presse et les télévisons. Ils évoquent tout, sauf tamazight. Si Tabbou esquisse parfois des mots en Kabyles, jamais Mustapha Bouchachi n’a soufflé le moindre mot en Kabyle, une langue qu’il maîtrise parfaitement pourtant. 

Les deux savent pertinemment que pour devenir un jour président, un rêve qu’ils caressent, il faut montrer patte blanche et ne jamais parler de tamazight. C’est une réalité qu’il faut voir en face et soulever. Les Algériens ne veulent pas de tamazight, pourquoi on continue à vivre avec eux? Les Kabyles aussi ne veulent pas de la langue arabe.

Nadir S.