Tamazight, langue officielle oui…mais…

10
Tamazight, langue officielle oui...mais...
Tamazight, langue officielle oui...mais...

Kabylie (Tamurt) – La mouture de la révision de la constitution algérienne a été présentée, dans la matinée du mardi, à la presse par le KDS Ahmed Ouyahia, Directeur du cabinet du président Bouteflika.

Comme il fallait s’y attendre, la pression populaire a eu raison de celui-là même qui avait déclaré, il y a plus d’une décennie de cela, que même si Tamazight devait être nationale, elle ne sera jamais officielle. En effet, Malgré les propos de Bouteflika, Tamazight a été proposée, dans la nouvelle constitution, comme langue officielle mais d’une manière laconique.

Dans son article 3, la nouvelle constitution stipule que l’arabe est la langue nationale et officielle et elle demeure la langue officielle de l’Etat. Dans l’article 3 bis, il est stipulé que Tamazight est « également » langue nationale et officielle. Comme si, les circonstances l’ont imposée malgré le refus du pouvoir d’Alger.

Ceci est confirmé, d’ailleurs, par l’article 178 qui précise que toute révision constitutionnelle ne peut porter atteinte, dans son alinéa 3, à l’islam et dans son alinéa 4, à l’arabe comme langue nationale et officielle. Ce qui prouve tout simplement que la langue Tamazight, en étant « également » officielle,  peut être remise en cause pour une éventuelle révision constitutionnelle. En fin de compte, Tamazight langue nationale et officielle n’est que de la poudre aux yeux. Seule l’indépendance des nations amazighes peut permettre à ses différentes variantes d’être hissées, naturellement, au statut de langues officielles dans leurs pays respectifs.

 Amaynut