Tamazight : les caractères latins choquent les algériens

3
El Hachemi Assad
El Hachemi Assad

KABYLIE (Tamurt) – La récente sortie de Assad El Hachemi, secrétaire général du Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA) a choqué les Algériens résidant dans les régions arabophones. Une campagne de dénigrement est d’ailleurs lancée contre le même El Hachemi Assad depuis quelques jours.

El Hachemi Assad, pour rappel, avait  déclaré que l’institution qu’il dirige a opté définitivement pour les caractères latins concernant la transcription de la langue tamazight. C’était lors de la conférence de presse animée à Oran au siège du quotidien arabophone « El Djoumhouria ». Même si El Hachemi Assad avait pris la précaution d’affirmer que le dernier mot concernant le choix des caractères de transcription reviendra à l’académie algérienne de langue tamazight (non encore créée), ses déclarations ne semblent pas tomber dans l’oreille d’un sourd. Une véritable levée de bouclier s’en est suivie. Même certains médias n’ont pas hésité à s’en prendre à Assad El Hachemi, avec virulence, pour dénoncer le fait qu’il ait affirmé que le HCA a choisi, depuis très longtemps, les caractères latins pour la transcription de tamazight.

Assad a pourtant donné des arguments valables et objectifs dont l’un des principaux n’est autre que  le fait que, depuis presqu’un siècle, tous les travaux : livres, recherches, recueils de poésie et tous les autres textes en tamazight ont été transcrits en latin à commencer par les travaux de Boulifa puis Feraoun suivi de Mammeri un peu plus tard.

Pour rappel, Assad avait même déploré le fait que  l’académie de tamazight tarde à voir le jour justement à cause de la problématique voire du conflit né autour du choix des caractères de transcription de tamazight. Mais Assad prêche dans un désert. Les adversaires de la transcription latine et adeptes de la transcription de tamazight en caractères arabes sont souvent des incultes notamment en linguistique.

Ils ne font même pas la différence entre les caractères latins et la langue française. Pour eux, il s’agit d’écrire tamazight « en caractère français ! ». Et de ce fait, ils crient, tout bêtement : « c’est le retour du colonialisme ! ».

Tahar Khellaf 

3 COMMENTAIRES

  1. Ce Hachemi El Assad accepte quand même que tous les livres de classe pour apprendre Tamazight soient imprimés aussi en arabe.

    Je ne crois pas que c’est une bonne idée d’évoquer le sujet de la transcription de Tamazight. On a d’autres chats à fouetter. Ceux qui écrivent en Tamazight écrivent depuis longtemps dans la transcription qu’ils trouvent adéquate. Ils continueront ainsi. Personne, académie ou autre, ne leur dictera quoi que ce soit.

  2. Même ce Hachemi pourtant sbire du régime ne leur convient pas. Pas assez chien pour eux . Comme si les arabisés allaient accepter qu’on leur impose le tamazight même en écriture arabe. C’est tout juste bon pour nous .A ce moment là pourquoi ne pas étudier le Tamazight en écriture arabe OK pour satisfaire leur égo mais…..plus personne n’étudierait l’arabe en arabe….Chiche ! ou encore mieux pour satisfaire tout le monde l’arabe en tifinagh pour eux (les anti latin) et le Kabyle en écriture arabe . Arrêtons ce petit jeu stupide . Le fait est que les partisans de la pensée unique ne supportent que le folklore et les images d’Epinal pour la Kabylie. Nous ne pouvons rien attendre de ces lobotomisés anesthésiés par l’araboislamisme. Nous devons prendre notre destin en main. Toutes ces pseudo discussions sont faîtes pour gagner indéfiniment du temps car ouvrir la cage à l’oiseau Kabyle en lui permettant de gérer sa langue serait pour eux comme ouvrir la boîte de Pandore et le signal du commencement de la fin d’une ALGERIE unie forme ;signifierai à terme l’implosion de cette entité disparate et surtout la fin du pouvoir de cette caste qui a fondé tout son pouvoir , sur la falsification de l’Histoire.

  3. C’ est pour nous a’ prendre ou a’ laisser.Je dis plus, l’ arabe n’ est ni vehicule identitaire ni langue des sciences pour meriter son statu, donc il est imperatif que le choix des langues comme la religion soit libre . Les hypocrites qui se cachent derriere l’ arabisation par islam interpose’ doivent expliquer pourquoi l’ Iran et la turquie ne s’arabisent ils pas, alors qu’ ils ont des milliers de kms de frontieres avec les vrais arabes!

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici