Tassaft OuguemounNi Sadi ni les cadres du RCD n’étaient présents

3

TASSAFT (Tamurt) – Pour la première fois, depuis des décennies, la commémoration de l’anniversaire de l’assassinat du Colonel Amirouche a échappé au contrôle du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD).

En plus de cela, ni Said Sadi (ex-président du RCD et auteur d’un livre sur Amirouche), ni Mohcène Bellabas, le Président désigné, encore moins les cadres de wilaya du RCD n’étaient présents à la cérémonie qui s’est déroulé vendredi dernier à Tassaft Ouguemoun.
Cette absence est lourde de sens puisqu’elle révèle, si besoin était,  l’étendue du fossé entre Said Sadi et ses partisans d’un côté et Nordine Ait Hamouda de l’autre. La première question qui se pose est : Pourquoi, après la rupture entre les deux hommes et anciens amis personnels et politiques, Said Sadi n’a pas jugé utile (ou n’a pas osé) mettre les pied à Tassaft pour prendre part à la cérémonie en question, qui fût grandiose, faut-il le rappeler ?

La deuxième question qui s’impose également : Pourquoi les autres cadres du RCD, à commencer par Mohcene Bellabas, le Président du parti ainsi que le président du bureau de wilaya ou encore Mohand Ikharbane, Hakim Saheb, Lila Hadj Arab et autres ne se sont pas non plus déplacés à un événement qui était le leur il y a à peine une année de ça?

Il est clair qu’une réaction imprévisible de la part de Nordine Ait Hamouda est redoutée de la part des personnalités sus-citées. Mais cette raison à elle seule expliquent-elle l’attitude des cadres du RCD, lesquels sont également exclus de fait de la grande cérémonie de commémoration de l’anniversaire de l’assassinat de Matoub Lounès à Taourirt Moussa et ce, depuis dix-huit ans ?

Pour rappel, Said Sadi ne s’est jamais rendu à Taourirt Moussa depuis le jour de l’enterrement de Matoub le 28 juin 1998. Après Taourirt Moussa et Tssaft Ouguemoun, à qui sera le tour ?

Lyès Medrati