Tawrirt Moussa, ils étaient tous là pour Matoub !

1

TAWRIRT MOUSSA (Tamurt) – Le fait que l’anniversaire de l’assassinat de Matoub Lounès ait coïncidé avec la fête religieuse de l’Aid El Fitr n’a pas empêché les fans et admirateurs du Rebelle de venir en force en ce dimanche 25 juin 2017 au village natal du poète adulé, Tawrirt Moussa. Comme chaque année, ils étaient fort nombreux à venir marquer cet événement, devenu désormais une date historique pour l’ensemble des  kabyles.

Tawrirt Moussa, comme les années précédentes en pareille journée, s’est avérée exigüe pour accueillir autant de monde, en même temps. Ce qui a attiré notre attention en ce jour de recueillement et de mémoire, c’est la présence impressionnante de jeunes. En effet, il y avait parmi les pèlerins à Tawrirt Moussa des personnes qui n’étaient même pas nées le jour de l’assassinat de Matoub Lounès. C’est dire à quelle point Matoub Lounès a traversé allégrement l’ensemble des générations depuis qu’il a mis le pied à l’étrier de la chanson et du combat identitaire à la fin des années soixante-dix.

Le dix-neuvième anniversaire de l’assassinat du Rebelle a aussi été l’occasion pour la remise du prix de la résistance Matoub-Lounès à Kameldine Fekhar, Nouara Nait Sid et au peuple rifain. En outre, le 25 juin de cette année a été mis à profit par la Fondation Matoub Lounès, que préside sa sœur Malika afin de lancer une pétition pour exiger que la vérité soit faite sur les commanditaires et les criminels ayant exécuté l’assassinat de Matoub.

Tout au long de cette journée du 25 juin 2017, les foules n’ont pas cessé d’affluer vers le siège de la Fondation Matoub pour se recueillir sur le tombeau du Rebelle, visiter l’exposition de photos du chanteur, voir le véhicule criblé de balles mais aussi prendre des photos et filmer ces instants pour immortaliser cette journée, consacrée à un homme immortel et exceptionnel, qui est né une deuxième fois le 25 juin 1998 mais cette fois-ci, éternellement.

Tahar Khellaf

La mercedes criblée de balles du Rebelle