Les taxis clandestins de la police à Tizi-Ouzou ville

2
taxis et taxis clandestins

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Un nouveau business vient de voir le jour à la ville de Tizi-Ouzou. Plusieurs des éléments des services de police ont investi dans le transport clandestin. Ils achètent des voitures et engagent des chauffeurs de taxis clandestins avec lesquels ils partagent le gain.

Les Chauffeurs des policiers ne sont jamais inquiétés ni arrêtés par les services de sécurité,alors que les chauffeurs clandestins , qui ne bénéficient pas de ce privilège, sont interdits de travailler. C’est la politique de deux poids et deux mesures. Comme d’habitude, les plus forts font la loi pour l’appliquer sur les simples citoyens. « Les services de sécurité savent bien que certains policiers possèdent des taxi clandestins et  laissent faire alors que nous, on nous surveille comme des terroristes.C’est injuste, soit on interdit pour tout le monde soit on laisse tout le monde travailler », fulmine un chauffeur de taxi qui active sans autorisation à la ville de Tizi-Ouzou.

 » Nous on travaille juste la nuit au moment où les taxis autorisés ne travaillent pas ou refusent d’y aller pour des raisons sécuritaires, mais on ne nous laisse pas travailler pour nourrir nos familles », ajoute notre interlocuteur.

Ravah Amokrane