Tayeb Abdelli : « L’endroit où Matoub a été assassiné est abandonné »

6
Tayeb Abdelli
Tayeb Abdelli

KABYLIE (TAMURT) – L’endroit où Matoub Lounès a été assassiné, le 25 juin 1998, a été laissé complétement à l’abandon, a déploré l’écrivain, poète et artiste Tayeb Abdelli, qui était, pendant des décennies, l’ami du rebelle, avant même qu’il ne devienne très célèbre.

C’est un constat incontestable. Tayeb Abdelli trouve qu’il est anormal de rester les bras croisés face à cet état des lieux. A cet effet, il a annoncé hier l’organisation d’une première assemblée générale constitutive pour les nominations des responsables du projet de l’édification du Mémorial Matoub Lounès. « Nous aurons de très bonnes nouvelles à vous annoncer concernant l’avancement des démarches en vue de la réalisation de ce projet qui consiste à édifier le mémorial en hommage à notre Éclaireur Lounès », révèle Tayeb Abdelli, auteur d’un livre sur Matoub. Il rappelle ainsi que l’endroit où Lounès a été assassiné est resté à l’abandon depuis ce triste et tragique 25 juin 1998 : le devoir de mémoire nous appelle et nous interpelle pour que ce lieu de mort devienne un lieu de vie.

Selon Tayeb Abdelli, lors de cette assemblée générale l’accent sera mis sur l’importance de l’intérêt de l’édification du Mémorial Matoub Lounès. « Rendre des hommages à Lounès est très louable, mais il est temps de passer au positif pour perpétuer sa mémoire concrètement, et lui rendre ce que nous lui devons. Cette triste désolation que nous renvoie l’abandon du lieu de son assassinat doit nous mettre en face de nos responsabilités et nous décider à nous mettre en phase avec le combat et le sacrifice du rebelle », suggère le poète-chanteur qui a animé le premier concert de Matoub Lounès à l’Olympia. Il faut rappeler qu’en guise de premier pas, Tayeb Abdelli a pris la décision que tous les bénéfices de son livre sur Matoub Lounès, édité récemment en France et en Algérie, soient intégralement consacrés à l’édification du Mémorial Matoub Lounès. Un geste à méditer.

Tarik Haddouche

6 COMMENTAIRES

  1. Aucune importance s’il a été assassiné à cet endroit ou pas, on doit ériger un monument et un endroit où tout le monde doit venir se recueillir…
    C’est un devoir de le faire…

  2. @nekkini, qu’en fais-tu, du témoignage de sa femme et sa belle-sœur qui ont été gravement blessées et qui l’accompagnaient dans la voiture, de la voiture criblée de plus de 150 impacts de balles laissée sur place, du témoignage de Zeddek Lmouloud arrivé 5 minutes après qui a trouvé des gendarmes autour de la voiture et de tous les voisins arrivés sur les lieux quelques minutes après les rafales. La présence de ces gendarmes n’est pas une coïncidence, loin de là. Instituer le doute devant tant de preuves qui accusent le régime relève d’un révisionnisme suspect.

  3. @Nekini, Aucun doute n’est permis et tous les témoignages des habitants de ce hameau convergent pour affirmer que Lounes a été assassiné par les services du régime algérien. Ceux qui veulent aujourd’hui instiller le doute se recrutent dans l’entourage de ceux qui ont tout de suite accusé les islamistes. Le peuple kabyle n’est pas dupe, il a crié « POUVOIR ASSASSIN »

  4. C’est une très bonne initiative de la part de notre journal Tamurt de relayer les activités et déclarations de nos frères du MAK. Il est plus que temps d’unir toutes les forces indépendantistes kabyles pour faire face aux tentatives du régime et de ses officines de mettre au pas la kabylie pour l’absorber dans l’arabo-islamisme.

  5. La vérité sur son assassinat est loin d’être connue et on veut sanctuariser un endroit, un lieu … es-tu sur qu’il a été assassiné dans cet endroit justement pour qu’on y érige un mémorial ?
    Laissons lounes se reposer et faisant en sorte de faire éclore la vérité « vraie », après on erigera un monument que hauteur gigantessime.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici