Les terroristes autorisés d’activer, les démocrates empêchés

7
Les terroristes autorisés d’activer, les démocrates empêchés
Les terroristes autorisés d’activer, les démocrates empêchés

KABYLIE (Tamurt) – Salem Chaker et d’autres intellectuels et militants de la cause démocratique et amazighe sont empêchés par les services de sécurité algériens de tenir des conférences débats en Kabylie.

L’université de Bougie est interdite pour toute activité politique par le wali de cette wilaya. Les militants du MAK  sont persécutés et arrêtés périodiquement par le Pouvoir. Le MAK a failli ne pas tenir son congrès si ce n’est pas la vigilance et la lucidité de ses responsables à cause de l’acharnement des services de sécurité. En un mot, l’activité démocratique est interdite en kabyle.

Etrangement, des anciens terroristes du GIA et GSPC qui ont toujours les mains mouillées du sang des milliers de civiles sont même accompagnés et encadrés par les services de sécurité pour tenir leur prêches appelant au Djihad et à bannir la culture amazighe en plein ville de Bougie. La provocation est flagrante.  Que cherche le pouvoir ? L’encouragement de ces prêches  sont, en effet, destinés, à créer un climat de tension entre les indépendantistes kabyles et les iIslamistes.

Une stratégie diabolique que les arguments ne manquent pas pour la prouver. Reste seulement quelle méthode de résistance que le peuple kabyle doit développer. Il faut signaler que les islamistes gagnent de terrain. Ils gangrènent même les villages les plus reculés.

La sonnette d’alarme a été tirée depuis longtemps, mais les Kabyles demeurent figés pour le moment en orchestrant le coup de l’islamiste fatal !

Lounès B