Tichy : La population de Tizi Waklan terrorisée : Bombardement intensif à Aït Melloul, Tichy, Bougie

8

BOUGIE (Tamurt) – Des détonations ont été entendues à une ronde de 10 kilomètres.
La peur, la désolation et l’incertitude se sont emparées ce jour là de tous les habitants de la région, qui sont habitués à une vie calme et paisible.

Le spectre des exactions préméditées commises par ces mêmes militaires à Azazga, puis maquillées en bavures sont vivaces dans leur mémoire.

Selon le témoignage de certains habitants de la région, deux hélicoptères ont tiré pendant plusieurs heures des missiles de forte puissance en direction de la forêt. Une mosquée située à proximité été aussi la cible des bombardements. Il s’en est suivi des crépitements de tirs de kalachnikov. Cela suppose qu’il s’y est produit un accrochage entre les militaires et les groupes terroriste. Selon d’autres témoignages recueillis dans la région, l’attaque ciblée un groupe terroriste, signalé sur dans ces montagnes.
Ce groupe terroriste s’apprêtait, selon d’autres sources, à gagner les maquis de Bouandas à l’ouest de la wilaya de Sétif.

Calme est paisible d’habitude, une peur soudaine s’est emparée des citoyens de la localité. Sans doute à cause des exactions punitives commises par ces mêmes militaires sur des citoyens innocents à Azazga, puis maquillées en simples bavures par leurs supérieurs. Ces exactions sont très vivaces dans la mémoire de ces villageois.

Mais nombreux sont les citoyens de la localité, qui ne croient pas à cette version des faits, peu crédible à leur yeux. Ils pensent plutôt à une opération habituelle de mise à feux volontaire et criminelle des forêts à cette période de l’année par une armée pyromane. Pour d’autres, c’est aussi une opération d’intimidation des habitants de la région, et de mise en garde des Kabyles contre toute tentative de révolte.

Les habitants sont convaincus que c’est ce même pouvoir militaro-islamiste qui par l’intermédiaire des ses écoles, de sa télévision, de ses mosquées, développe le fondamentalisme religieux qui est la matrice génératrice du terrorisme. Donc c’est lui qui produit le terrorisme pour rester au pouvoir tout en nous faisant croire qu’il le combat par une armée qui ne lui sert en réalité qu’à massacrer le peuple Kabyle, comme son homologue libyenne et syrienne.

De plus en plus de citoyens Kabyles prennent conscience du fait que leur sécurité dans cette longue guerre qui ne dit pas son nom ne peut être assurée que dans le cadre de l’autonomie de leur région.