Tigzirt : Double-vie, deuxième roman de Rabah Benamghar

0
Rabah Benamghar
Rabah Benamghar

CULTURE (Tamurt) – La région de Tigzirt, dans la wilaya de Tizi Ouzou, est devenue une véritable pépinière de nouveaux écrivains qui, non seulement édite plusieurs livres à la fois, mais aussi touchent à plusieurs genres littéraires en même temps. Alors qu’il y a quelques temps, cette région, qui compte, entre autres, les localités de Makouda, Boudjima, Mizrana, etc., était un véritable désert culturel, les choses ont changé de manière considérable ces dernières années avec notamment l’émergence de plusieurs plumes dont la part du lion revient à l’écriture de romans.

Parmi ces écrivains qui promettent, on peut citer Rabah Benamghar, Lounès Ghezali, Rachid Hamoudi, Kamel Boudjadi, Ali Hadjaz, Yalla Seddiki, Hanane Bourai, Mohamed Abdelaziz… Tous ces auteurs ont, comme point commun, le fait d’être issu de la même région, à savoir Tigzirt. Parmi ces derniers, Rabah Benamghar vient même d’éditer un second roman intitulé « Double-vie » après son premier livre « Le retour au bercail » aux éditions « Rich-Salem » de Mirabeau.  Le récit de Rabah Benamghar est passionnant et se lit d’une traite. Il s’agit de la vie tourmentée de plusieurs couples dont le destin se croise par intermittence. Rabah Benamghar casse aussi des tabous puisque l’infidélité y est omniprésente dans son roman.

On y trouve aussi des idées anticonformistes. L’histoire ou plutôt les histoires que raconte Rabah Benamghar se déroulent, toutes, dans le fin fond de la Kabylie, dans les villages mais aussi en bord de mer. Il y a lieu de souligner en fin que le roman « Double-vie » de l’écrivain et journaliste Rabah Benamghar est agrémentée d’une très belle préface écrite par le romancier Kamel Boudjadi qui est également auteur d’un roman édité aux éditions le Savoir de Tizi Ouzou et intitulé « Harragas ».

Tarik Haddouche