Tigzirt : Les chiens errants envahissent la ville

7

TIGZIRT (Tamurt) – Ces derniers temps, les citoyens de Tigzirt sont préoccupés par ce phénomène qui ne cesse de prendre de l’ampleur. Selon des citoyens résidents dans cette ville, plusieurs personnes ont été menacées par ces chiens, de jour comme de nuit.

Ces animaux représentent un danger public notamment pour les écoliers qui se déplacent à pied pour rejoindre les bancs de l’école, redoutant à tout moment des morsures et qui peuvent transmettre la rage, causée principalement par le chien mais aussi par d’autres animaux domestiques comme le chat ou des espèces vivants à proximité des agglomérations comme le chacal, l’écureuil où la chauve-souris. Les autorités locales qui ont déjà organisé des campagnes d’abattage n’ont pas pu mettre un terme à ce phénomène.

Les responsables locaux doivent impérativement déployer des efforts colossaux pour mettre en place des moyens de prévention plus efficaces.

Pour les chiens apprivoisés, le collier peut être un moyen pour signaler que l’animal a un propriétaire et un carnet de vaccin. Enfin, des mesures d’hygiène strictes, comme le ramassage des ordures, évitera dans les lieux habités, l’affluence des animaux. Chaque année, la rage tue encore de nombreuses personnes en Algérie. Pourtant, les mesures de prévention peuvent, comme cela s’est vu dans certains pays, en venir à bout. Les vastes campagnes d’élimination des chiens errants, organisées il y a un mois à peine, s’avèrent insuffisantes devant le nombre important de ces animaux.