Tizi Lqern – Ouverture ce matin des travaux de la CNK

0

C’est le cas de le dire puisque de nombreuses personnalités du monde politique, universitaire, culturel et artistique ont répondu favorablement à l’invitation de la grande famille militante et patriotique du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) pour discuter de l’avenir de la Kabylie.
Il va sans dire que de nombreuses autres personnalités n’ont pas pu marquer leur présence à Tizi-El-Karn à cause de leur éloignement. Toutefois, celles-ci ont pu transmettre leurs messages marquant leur adhésion inconditionnelle quant à l’autonomie de la Kabylie. S’agissant de personnalités présentes aux travaux, toutes ont indiqué à l’unanimité également que l’autonomie reste la seule voie de salut pour la nation kabyle.

Dans les différentes interventions enregistrées, l’accent a été mis sur les raisons et motifs justifiant la revendication du peuple kabyle exprimée par la voix de ses représentants légitimes, le MAK et son gouvernement provisoire en l’occurrence. Il va sans dire que les arguments avancés par les uns et les autres ont reposé sur des socles éminemment scientifiques et politiques. En effet, des sujets reposant sur les ordres historique, sociologique, religieux et culturel ont été largement mis en exergue pour prouver le bien-fondé de l’exigence de la nation kabyle.

De même, les intervenants sont arrivés à la conclusion selon laquelle rien ni personne ne peut freiner le combat du peuple kabyle pour sa liberté et sa dignité. Une fois le principe de l’autonomie obtenu, les participants à cette rencontre devaient discuter de la dynamique à enclencher pour atteindre l’objectif arrêté. Autrement dit, la deuxième séance des travaux devait être consacrée à recueillir les propositions aux fins de les débattre de la voie à suivre pour arracher l’autonomie le plus vite possible.