Tizi N’Berber : 2 jeunes meurent en une journée

5

SOCIÉTÉ (Tamurt) – Pour une simple affaire du réseau d’assainissement de l’habitation de leur voisin et cousin, qui jouxte leur terrain, trois jeunes frères de la commune rurale de Tizi N’Berber ont battu à mort leur jeune cousin.

En début de soirée du lundi, éméchés, ce trio s’est déplacé au restaurant tenu par l’un des membres de la famille voisine et cousine pour tirer les choses au clair, car opposés au passage du réseau d’assainissement sur leur terrain. Touvant trouvant le resto fermé, ils se sont pris à son jeune frère qui se trouvait dans les parages.

À l’aide de gourdins et autres objets hétéroclites, ils se sont livrés à quatre à une véritable bataille digne de l’âge de pierre. Tabassé, le jeune homme en tombant, a heurté une pierre et est tombé dans les pommes. Evacué en urgence par un riverain véhiculé, appelé à la rescousse par le frère de la victime qui venait d’être alerté par les cris de la rixe, le jeune homme de 25 ans environs a succombé à ses blessures le lendemain à l’hôpital de Bougie où il a été admis la veille au service des soins intensifs.

Le soir même du décès de ce dernier, un autre jeune père de famille est mort dans un accident de moto. Selon nos sources, ce père de famille, agent de service dans une école de la commune de Tizi N’Berber, est allé, à bord de sa moto, prendre quelques bières en plein air sur le chemin menant de son quartier à celui d’Ait Dris, dans la commune voisine de Taskriout et au retour, il aurait raté un virage et s’est renversé dans le ravin.

Ce n’est que le lendemain qu’il a été retrouvé par son entourage, alerté par sa femme qui s’est inquiétée de son absence. S’il y avait des bars à Tizi N’Berber, à l’instar des autres communes du monde, ce jeune n’aurait certainement pas pris sa moto pour aller boire quelques bières dans une forêt lointaine.

Amaynut