Tizi N’Berber/ Non retenu dans la liste des bénéficiares de logements sociaux – Un citoyen et sa famille ont tenté une immolation collective

2

Il s’était aspergé le corps ainsi que ceux de sa femme et de ses deux enfants d’essence avant de tenter d’y mettre le feu à l’aide d’un briquet.
La prompte intervention des citoyens présents et des policiers et pompiers, appelés à la rescousse, a permis, fort heureusement, d’éviter le pire.

C’est pour demander un logement que ce dernier est arrivé à cette action de désespoir.
N’ayant pas été retenu dans la liste des bénéficiaires des logements sociaux, attribués la veille dans la commune rurale de Tizi N’Berber, le jeune père de famille, un néo-retraité de l’armée, avait fait un tapage, dans la matinée de la même journée, devant le siège de la mairie de Tizi N’Berber avant de descendre en famille au siège de la daïra d’Aokas.

Il semblerait, selon les témoignages de ses voisins, que ce dernier serait parmi les demandeurs nécessiteux mais que la commission d’attribution n’avait pas apprécié du même œil son statut.

Cette situation peut se reproduire dès l’affichage de la liste des bénéficiaires de la commune voisine d’Aokas dont les demandeurs attendent avec impatience l’attribution des 320 logements sociaux achevés et non encore distribués.

La vox-populi parle d’une cinquantaine de pré-bénéficiaires n’ayant pas les cinq années de résidence dans la commune exigées par la loi et d’autres qui auraient « glissé » une enveloppe pour figurer parmi les heureux bénéficiaires alors que les véritables nécessiteux auraient été occultés.

De Bougie, Amaynut.info