Tizi N’Berber : Un autre cas de suicide

4

BOUGIE (Tamurt) – Ce weekend, un autre cas de suicide a été enregistré dans la région d’Aokas. A. A., 35 ans, a mis fin à ses jours par pendaison.

C’est l’ancien village kabyle d’Ighil Ouirem, dans la commune de Tizi N’Berber, où habitaient ses grands-parents, que le malheureux a choisi pour se suicider. Il n’a été retrouvé que le surlendemain de l’acte, en état de décomposition avancé.

Aucune raison n’a été avancée sur le motif du suicide, ni par ses parents ni par les autorités en charge de l’autopsie. Le malheureux, qui travaillait au sud, n’avait aucun problème ni d’ordre professionnel ni d’ordre affectif, fera remarquer son entourage.

Le fléau du suicide prend de plus en plus d’ampleur dans la région d’Aokas qui avait décroché la palme, en exæquo, avec la région d’Adekar, il y a quelques années de cela.

Amaynut