Tizi-Ouzou : A quand la fin du diktat de l’ADE ?

0

Au moment où nos institutions tentent de redorer leur blason en faisant de leur mieux pour retrouver leur image de marque, l’agence de l’Algérienne des Eaux (ADE) de Tizi-Ouzou continue à ignorer jusqu’à signification le concept du « service public ». C’est le cas de le dire dans la mesure où cette institution refuse de s’acquitter de ses missions.

En effet, la conduite d’AEP alimentant les foyers se situant au niveau de la rue des Frères Dahmane, axe du Nouveau Lycée (lycée Abane Ramdane) dont l’endommagement a été signalé aux responsables de l’ADE de Tizi-Ouzou à maintes reprises et depuis longtemps par les citoyens souffrant le martyr de l’absence de ce liquide dans leurs robinets, rien n’a été fait jusqu’à maintenant.

Le débit de fuite d’eau au niveau de la conduite est si important que pas une goutte d’eau n’arrive aux foyers. A chaque fois que les citoyens, touchés par la soif, s’adressent aux services concernés (ADE), le préposé au bureau de réception de doléances leur « chante » toujours la même rengaine : « Nous allons signaler cette fuite à nos équipes techniques. Soyez sans crainte, la réparation se fera dans de plus brefs délais ».

Une fois quitté les lieux, les malheureux citoyens attendent pour attendre encore. Car point d’équipe technique sur les lieux de la fuite d’eau et du coup, point d’eau dans les robinets.

L’immeuble le plus touché par l’absence d’eau est celui se trouvant mitoyen du commissariat du 5ème arrondissement lequel abrite non seulement des familles kabyles mais aussi des familles espagnoles dont les pères exercent les fonctions de cadres dans la wilaya de Tizi-Ouzou. Chaque jour que Dieu fait, les habitants de cet immeuble déambulent dans les rues avec des bidons pour quémander un peu d’eau aux cafetiers et aux restaurateurs du quartier.

Même en cette saison hivernale, l’agence ADE de Tizi-Ouzou, par son incurie et son ignorance totale du droit de l’homme le plus élémentaire , fait crever de soif bien des familles. Il va sans dire que les ménages ont besoin d’eau aussi pour d’autres besoins élémentaires. La grande question se posant à présent est de savoir jusqu’à la fin du diktat de l’agence ADE de Tizi-Ouzou ?

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici