Tizi Ouzou : Abderrahmane Bettache enterré à Mdouha

0

KABYLIE (Tamurt) – La tristesse était à son comble ce samedi 29 septembre dans toute la ville de Tizi Ouzou. La mort subite du journaliste Abderrahmane Bettache a semé le deuil dans tous les cœurs.

A Tizi Ouzou, Abderrahmane Bettache jouissait d’une grande et sincère estime car c’était un homme dont les qualités humaines étaient incontestables. Des centaines voire des milliers de personnes se sont rendues vers le domicile familial de Abderrahmane Bettache, sis dans la ville de Tizi Ouzou, pour présenter leurs condoléances à la famille du défunt et assister à l’enterrement. Abderrahmane Bettache a été conduit à sa dernière demeure au cimetière de Mdouha, à l’entrée est de la ville de Tizi Ouzou en présence de plusieurs chefs de partis politique dont Mohcene Bellabas, président du RCD, Mohamed Hadj Meliani, premier secrétaire du FFS, Djamel Kaouane, ministre de la Communication, Amar Ghoul, président du parti Taj, Abdelmadjid Sidi Said, secrétaire général de l’UGTA… Lors de l’enterrement,

Les présents n’arrêtaient pas de rappeler à quel point le regretté Abderrahmane Bettache était un homme très gentil, modeste, jovial, etc. Les qualités humaines de Abderrahmane Bettache appelé également Youcef, font l’unanimité chez toutes les personnes qui l’avaient connu et approché. Les amis d’enfance de Abderrahmane Bettache à Tizi Ouzou, ses voisins, ses collègues journalistes d’Alger et des autres, tous étaient abattus par la disparition de cet homme exceptionnel qui a quitté ce monde suite à un arrêt cardiaque survenu vendredi dernier à Alger à l’âge de cinquante-trois ans. Abderrahmane Bettache était père de trois filles, rappelle-t-on. Il exerçait le métier de journaliste au « Soir d’Algérie » depuis 1996 après avoir fait ses premiers pas dans le journalisme dans le quotidien indépendant « L’opinion ».

Tahar Khellaf