Tizi Ouzou, après la mutation de trois policiers dont le chef de la police judiciaire – Ouagunenoun retrouve son calme

1

Nous avons appris que ce retour au calme a été rendu possible après la mutation de trois policiers dont celle du chef de la police judicaire, qui était l’une des principales revendications des jeunes émeutiers. On rappellera que les émeutes nocturnes et les escarmouches ont éclaté mercredi dernier.

Les affrontements, parfois violents, opposaient des dizaines de jeunes de cette localité aux forces de la police de la sûreté de daïra implantée au chef-lieu communal Ouaguenoun, tabourt N’tikobain qui en était le théâtre. Depuis l’annonce de la mutation de trois policiers, les jeunes se sont attelés, avec les commerçants du chef-lieu communal à nettoyer toutes les traces des émeutes.

Une journée de volontariat a été organisée hier et tout a été remis en place. Ils ont même fêté ça en organisant une soirée avec disc-jockey.

Lounès o.