Tizi Ouzou : Les médecins résidents marcheront encore

0
Marche des médecins résidents
Marche des médecins résidents

TIZI OUZOU (Tamurt) – Une marche est annoncée pour aujourd’hui, mercredi, dans la ville de Tizi Ouzou par les médecins résidents dont la grogne ne cesse d’enfler depuis des mois. Ainsi, le conflit qui opposant les médecins résidents au ministère de la Santé ne cesse de se corser malgré toutes les sortes de pressions et d’intimidation, sans oublier les manœuvres et les manipulations, pour diviser ce mouvement.

Pour la journée d’aujourd’hui, mercredi, le collectif des médecins résidents autonomes a lancé un appel via un communiqué rendu public ce mardi, pour la l’organisation d’une marche dans la ville de Tizi Ouzou. Dans le communiqué en question, les concernés précisent que cette semaine conclura nos sept mois de résistance, d’union et de bravoure : « Sept mois durant lesquels les résidents algériens n’ont ménagé aucun sacrifice pour défendre leurs droits les plus légitimes. Les tutelles quant à elles ont préféré jouer la carte du mutisme et de l’indifférence ».

Le même collectif ajoute : « Nous avons prouvé que la solidarité dont nous faisons preuve depuis le déclenchement de notre mouvement de protestation, a bravé toutes les manœuvres de division et de discrédit. Nous dénonçons et nous condamnons avec fermeté les mesures administratives sans fondement juridique prononcées par certains services à l’égard de plusieurs de nos confrères résidents et réaffirmons encore une fois que seule une volonté réelle et responsable pourra apporter des solutions pérennes et concrètes à cette impasse qui a tant duré, mettant en péril la santé du citoyen et prenant en otage l’avenir de 15 000 médecins ».

La marche de ce mercredi démarrera à 11 heures devant le portail de l’université « Mouloud-Mammeri » de Tizi Ouzou (en face de la faculté de médecine) et se poursuivra jusqu’au siège de la wilaya. Les organisateurs de la marche précisent que la tenue de cette action de protestation a pour but de réaffirmer leur détermination inébranlable pour continuer de se battre en faveur de leurs revendications légitimes jusqu’à leur satisfaction. « Arracher aussi notre dignité tant bafoués », affirme encore les concernés.

Tahar Khellaf