Tizi Ouzou: Le secteur de l’éducation paralysé de nouveau

1
Cnapeste Tizi Ouzou
Cnapeste Tizi Ouzou

TIZI OUZOU (Tamurt) – L’appel à la grève d’une seule journée, lancé il y a dix jours, par le Conseil national du syndicat autonome le Cnapeste a reçu un écho des plus favorables chez les enseignants de la wilaya de Tizi Ouzou, a-t-on constaté ce lundi. La grève a été en effet suivie dans les soixante-sept communes que compte la wilaya de Tizi Ouzou, plus  particulièrement dans les établissements d’enseignement secondaire.

Le taux de suivi de la grève au niveau des lycées de la région de Tizi Ouzou a frôlé les 100 %, de l’avis même des responsables du bureau de wilaya du Cnapeste de Tizi Ouzou. Un écho favorable par rapport à la grève a été également constaté dans les écoles primaires et les collèges mais l’adhésion des enseignants était moindre dans ces deux paliers car, faut-il le rappeler, c’est dans les lycées que le Cnapeste a une importante représentativité dans la wilaya de Tizi Ouzou.

Quant à l’appel à l’observation d’un sit-in devant le siège de la direction de l’éducation, lundi à 10 heures, on est vraisemblablement loin de la grande mobilisation qui était enregistrée durant les mois de novembre et décembre derniers. Ce lundi 12  février 2018, ils n’étaient pas des centaines mais plutôt quelques dizaines d’enseignants à avoir répondu présents au rassemblement en dépit du suivi de la grève. Certains observateurs imputent ce manque d’affluence sur le rassemblement de protestation aux mauvaises conditions  climatiques qui règnent dans la wilaya depuis le début de semaine. D’autres n’hésitent pas à parler d’essoufflement du mouvement des enseignants affiliés au Cnapeste.

Tahar Khellaf

1 COMMENTAIRE

  1. Un imam est le mediateur entre la ministre et le syndicat arabe des enseignants de l’école arabe. La revolutionette nous donnera la republiquette islamique.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici