Tizi Ouzou : une usine produira 5 000 tracteurs par an

0
Production de tracteurs à Tizi Ouzou
Production de tracteurs à Tizi Ouzou

KABYLIE (Tamurt) – Une nouvelle usine, implantée à Oued Aissi, à dix kilomètres à l’est du chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou, produira pas moins de 5 000 tracteurs et créera des centaines de postes de travail. Cette unité industrielle est un projet mixte entre un investisseur kabyle et une société indienne.

Une importante réunion a regroupé toutes les parties concernées par ce projet a eu lieu, hier à Oued Aissi, sous la houlette du directeur de l’Industrie et des Mines de la wilaya de Tizi Ouzou. La réunion en question, ont indiqué les promoteurs de ce projet à son issue, a permis d’arrêter et de finaliser tout le dispositif juridique, administratif et réglementaire pour que l’usine devienne effective dans les meilleurs délais. La partie algérienne de ce projet est représentée par Oulahlou Azwaw, un investisseur kabyle qui n’a pas hésité à se lancer dans cette véritable aventure car les conditions d’investissement restent toujours aléatoires dans la wilaya de Tizi Ouzou où même Issad Rebrab et Ali Haddad hésitent à mettre leur argent, faut-il le rappeler.

En marge de cette rencontre, Azwaw Oulahlou a exprimé son souhait de voir sa mission facilitée par les autorités concernées par la supervision de ce genre de projets. De son côté, le directeur de l’Industrie et des Mines de la wilaya de Tizi Ouzou s’est engagé à offrir toutes les facilitations nécessaires pour la réussite de ce projet. Il a ainsi révélé, dans ce sillage, que l’Etat a déjà attribué l’assiette de terrain nécessaire pour abriter cette usine à Azwaw Oulahlou ainsi qu’un permis de construire. Tout le reste n’est qu’une question de procédure administrative normale, a précisé en outre le même responsable. Ce projet mixte de la société Oulahlou avec la société indienne « Mahindra » permettra dans un premier temps de monter 3000 tracteurs par an et, à moyen terme, 5000 tracteurs par an.

Le nombre de postes de travail qui y seront créés est de 225 avant que ce chiffre ne soit revu à la hausse dans les deux à trois années à venir pour atteindre facilement 1200 employés, s’est engagé Azwaw Oulahlou.

Tarik Haddouche