Tizi-Ouzou : Convocation en masse des jeunes Kabyles au service militaire

12

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Cette convocation subite et en masse des jeunes Kabyles a-t-elle une relation avec l’élection présidentielle qui approche ? Possible, précise notre source. Le pouvoir craindrait-il une invasion des forces militaires à partir de ses vastes frontières. Les décideurs craindraient-il un scénario à la libyenne. Un soulèvement populaire et une intervention d’une armée occidentale pour renverser son régime. Tout est possible dans ce pays, nous précise notre source.

Quoi qu’il en soit, les Kabyles sont toujours placés dans les premiers rangs du combat, comme ce fut le cas dans tous les conflits armés. Citons comme exemple l’envoi de milliers de Kabyles en Egypte par Boumediene pour défendre les Palestiniens et les Egyptiens durant les années 1970, pendant la guerre des six jours contre Israël.

Cette-fois-ci, les kabyles plus conscients et aguerris face aux dictateurs successifs qui dirigent l’Algérie, ne comptent pas se rendre. « Celui qui veut la guerre ou qui est menacé, qu’il envoie ses enfants. Je ne suis pas un traître mais je ne vais pas défendre le régime algérien si jamais les occidentaux décide à le renverser », nous a déclaré Bélaïd, un jeune de Drâa El Mizan. Un avis partagé par tous les jeunes qui ont été convoqués par la gendarmerie pour se rendre aux frontières algériennes.

Saïd F