Tizi-Ouzou – Fermeture d’un bar clandestin à Tamda

1

Les services de sécurité ont procédé au début de cette semaine à la fermeture d’un débit de boissons alcoolisées qui active sans autorisation dans la région d’Ath Wagunoun, à Tamda plus exactement 15 km au nord est de Tizi-Ouzou.
Les policiers sont intervenus dans la nuit et en nombre impressionnant. Sur les lieux, pas moins de 390 bouteilles de boissons alcoolisées ont été saisies. Les services de sécurité ont fermé les locaux et ont arrêté le tenancier. Ce dernier est poursuivi en justice.

Le propriétaire des lieux qui activent depuis plusieurs mois, a été présenté avant-hier devant le procureur du tribunal de la ville de Tigzirt.
Poursuivi pour « création d’un débit de boissons alcoolisées sans autorisation », il a été placé en détention préventive en attendant sa comparution devant le juge.

Les services de sécurité ont fermé plusieurs bars clandestins à Tizi-Ouzou ces derniers temps. D’autres bars qui activent sans aucune autorisation ne sont jamais inquiétés.
Les commissaires de police et les procureurs de la République appliquent la loi de deux poids deux mesures.

« Les gérants de débits de boissons alcoolisées qui glissent quelques liasses aux gradés de la police, aux gendarmes et parfois même aux juges, ne sont jamais iniquités. La preuve des centaines de bars continuent à travailler sans aucune autorisation. Ils activent avec des registres de commerce comme restaurateurs, mais ils servent de l’alcool », nous a déclaré un ancien gérant d’un bar de la région de Waguenoun qui nous a révélé que les services de sécurité lui ont demandé de payer pour le laisser tranquille.
« J’ai préféré fermer moi-même que de céder au chantage », nous a-t-il fait savoir.

Karima Oufli

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici