Tizi-Ouzou : Les impôts seront revus à la hausse à Tizi-Ouzou

7

ECONOMIE (Tamurt) – Le barème des impôts sera révisé à Tizi-Ouzou. Les commerçants sont appelés à payer plus d’impôts. Les petites entreprises seront aussi surveillées et contrôlées vigoureusement par les services des impôts. Le recrutement, cette année de plus de 400 agents administratifs par le secteur des impôts de Tizi Wwezzu n’augure rien de bon. Tout un plan et une nouvelle politique de gestion de ce secteur sont d’ores et déjà mis sur place afin de procéder à une réforme dans la gestion de ce secteur. Un plus grand effort financier est demandé aux commerçants qui sont déjà dans des difficultés financières à cause de la hausse de toutes les matières premières.

Le motif de ce changement est soit disant pour lutter contre la fraude fiscale chez les petits commerçant alors que la corruption bat son plein au sommet de l’Etat ! Un argument qui est loin de convaincre. Le pouvoir cherche à affaiblir davantage cette région sur le plan économique.

Cette politique de réforme partielle du système de la fiscalité, dont le seul but est de revoir à la hausse le barème des impôts, ne concerne, en outre, que Tizi-Ouzou. Une région d’ailleurs de tout temps pénalisée par les impôts, ce qui oblige les investisseurs de la région à s’installer ailleurs en dehors de la Kabylie.

« Pour échapper au diktat des impôts certains commerçants de Tizi-Ouzou installent leurs sièges sociaux à Boumerdès ou à Blida et ils activent à Tizi-Ouzou. C’est le seul moyen, pour eux, de réaliser un peu de bénéfice en fin d’année et d’échapper à la politique régionaliste et anti-Kabyle des services des impôts algériens », nous a témoigné un importateur kabyle des engins de travaux publics.

R.Moussaoui