Tizi-Ouzou : Le siège de l’Eniem fermé par les retraités

0
TIZI-OUZOU (Tamurt) – Dans un pays où les responsables sont toujours injoignables de la part même de ceux dont ils ont la charge de gérer les affaires, il ne reste que la protestation pour se faire entendre. Ce sont ces portes constamment fermées des responsables qui ont poussé d’anciens travailleurs de l’Entreprise nationale des industries électro-ménagères-Eniem de Oued Aissi à fermer le siège de leur direction en guise d’action de protestation.

Pour rappel, le siège de la direction générale de l’Eniem se trouve au  niveau de la ville de Tizi-Ouzou, au Boulevard Stiti. Ils sont environ deux cent anciens employés de l’Eniem à avoir mis sous scellée le siège de la direction en cadenassant le portail d’accès principal, empêchant ainsi tous les cadres et autres responsables de la plus grande entreprise industrielle de la wilaya de Tizi-Ouzou de pouvoir avoir accès à leurs bureaux.

D’après les protestataires, une convention a été signée il y a quelque temps avec le Président-directeur général de l’Eniem quant à la prise de mesures dites d’accompagnement au profit des retraités. Mais aucun prolongement sur le terrain n’a été constaté depuis. Une convention, apprend-on, qui a été conclue en présence de représentants aussi bien du gouvernement que des responsables nationaux du l’Union générale des 10travailleurs algériens-UGTA.

Dan ladite convention, un échéancier a été fixé pour octroyer les droits des retraités au plus tard au mois de juillet passé. Mais ce délai étant dépassé et la porte du P-DG étant fermée, les deux cent retraités ont alors décidé de bloquer l’accès au siège de la direction jusqu’à ce que la porte du dialogue s’ouvre de nouveau.

Tahar Khellaf 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici