Tournée prévue en Kabylie et Album en préparation – Conférence de presse de Zayen à Tizi-Ouzou

1

Par mélange de prudence et de pudeur, le conférencier n’a pas voulu reconnaître publiquement que beaucoup de médiocres, jouissant de la complicité du pouvoir central d’Alger qui a mis à leur disposition des espaces et des outils d’expression, ont « envahi » le champ artistique en poussant à la sortie les véritables et authentiques créateurs. Le mot « médiocres » est sorti de la bouche de l’artiste peintre, Hocine Haroun, qui était assis à la tribune aux côtés du conférencier.

Toutefois, Zayen a reconnu qu’en dépit de son grand souhait de produire en dehors de la Kabylie, il n’en demeure pas moins que les portes ne sont pas toujours faciles à ouvrir dès qu’il s’agit de chanter en Kabyle. « Je suis Kabyle et je veux chanter en Kabyle en Oranie comme partout en dehors de la Kabylie », a martelé le conférencier qui a tenu à souligner qu’il n’y a pas de raison que des chanteurs arabophones se produisent en arabe à Tizi-Ouzou sans la moindre gêne et qu’en dehors de la Kabylie, on insiste auprès du chanteur kabyle à se produire en arabe. Continuant sur la même lancée, Zayen a révélé qu’il s’est produit en kabyle un peu partout en Europe, tel qu’en Allemagne, l’Italie, l’Espagne, l’Ukraine etc. « En Ukraine où pourtant la langue kabyle est totalement inconnue, affirme le conférencier, j’ai été fortement ovationné par le public russophone ». « Car, ajoute-il, il faut comprendre que la primauté revient au langage typiquement musical ».

En mettant en avant sa carrière musicale, Zayen a parlé du duo qu’il a formé avec une chanteuse d’origine indienne. « Avec cette chanteuse de père indien et de mère bangladeshie, révèle le conférencier, nous avons chanté en anglais ». Ce fut l’occasion pour l’assistance d’apprendre que l’auteur de la chanson à succès Baden-Baden est quadrilingue puisqu’en plus du kabyle qui est sa langue maternelle, Zayen maîtrise aussi à la perfection le français, l’anglais et l’arabe.

Poussé par ses admirateurs à parler de la chanson Baden-Baden, le conférencier a souligné que c’est un fait réel qui l’a inspiré à écrire et à composer cette chanson. Selon les dires de Zayen, il s’agit d’une histoire d’amour vécue entre un soldat français et une femme d’origine allemande en I945 à Baden-Baden justement (Allemagne). Pour vivre son amour avec la femme de sa vie qui était du camp ennemi et vaincu, le jeune soldat français n’eut d’autre choix que de déserter l’armée ; chose qui était extrêmement dangereuse. L’amour était plus fort que la peur de subir le peloton d’exécution. Des années plus tard, ce soldat amoureux raconta son histoire à un vieillard. Celui-ci, séduit par le récit de son interlocuteur, voulut lui aussi vivre une histoire d’amour. Hélas, le vieil homme mourut avant de connaître la joie de l’amour dont il rêva. Après ces explications, le conférencier affirme qu’il compte donner suite à cette histoire de Baden-Baden mais à travers une autre dynamique de communication.

Ensuite, Zayen a parlé de ses projets filmiques et de l’intérêt que porte pour lui un réalisateur de cinéma arabe. Revenant au sujet de la chanson, le conférencier a bel et bien expliqué que ses tournées en Algérie doivent être soumises à un respect strict de la programmation. « En France où je vis, dit-il, je suis entièrement tenu par le respect du calendrier. Je ne peux donc me laisser entraîner dans des aventures hasardeuses ». En clair, le conférencier ne peut en aucun cas accepter le bricolage et se contenter de simples promesses.

Interrogé en aparté par nos soins s’il existe une corrélation directe entre la bonne instruction scolaire et la production authentiquement artistique, Zayen a répondu par la négation. « Cependant, reconnaît-il, un artiste universitaire aurait plus de facilité quant au contact avec les personnalités artistiques de divers horizons ».

Notons enfin que le chanteur compositeur Zayen, que certains de ses fans surnomment « Baden-Baden », se produira le 06 du mois prochain à la maison de la culture de Tizi-Ouzou et deux jours plus tard, soit le 08 Septembre, à la maison de la culture de Bougie. Pour Tuβirett et les autres localités du vaste territoire kabyle, la programmation se fera ultérieurement.

Addenda:
Ci-dessous quelques notes concernant Zayen et son parcours artistique dont la ressemblance est frappante avec le chanteur-compositeur français, Jacques Dutronc. Notes fournies par ses promoteurs.

Zayen est né à Lemsella. Bercé par les chants anciens de Kabylie, il se lance très jeune dans la composition musicale. Après les galas dans les lycées de Tizi-Ouzou et d’Azazga, il enregistre son premier album « Imawlan-is » (ses parents) qui fut un franc succès. Après plusieurs passages à la télévision algérienne, il sera invité dans différents festivals en Algérie.

La diversité de ses rythmes et la profondeur de sa voix dans son deuxième album « ughaled » (reviens), séduiront la jeunesse de l’hexagone. Il fera de nombreux concerts à Paris : au Zenith, à l’occasion du 2Oème anniversaire du Printemps berbère en 2000 et au Palais des Sports. Il chantera aussi à Saint-Etienne, à Lyon, à Lille, à Roubaix. Il sera également présent à la fête de l’Humanité, au festival des Musiques du Monde à Stains et au festival d’Ici et d’Ailleurs à Strasbourg. Au niveau international, Zayen a représenté la France à Tanger (Maroc) dans le cadre d’un spectacle intitulé « Tous égaux pour la paix », et en Turquie dans le cadre des échanges interculturels.

Le contact avec le public de France lui a permis d’évaluer et de perfectionner sa composition dans son troisième album, qu’il vient d’enregistrer au studio 7 à Villejuif. Dans cette nouvelle création, Zayen survole les rythmes universels avec sa propre originalité. Il se déploie dans des gammes souples et étale le monde dans ses contours, ses mouvements et son aspiration. Anglais, français et kabyle se mélangent et dessinent la rencontre des cultures. Comme dans un conte, il construit un récit musical aux couleurs diverses. Il plane dans les aires et élabore dans l’imprévu les moments forts qui font la vie. Il évoque les rêves du cœur, la recherche de l’autre et de l’amour.

Zayen est un auteur prometteur; il ne cesse de ramener au monde de la musique des touches profondes et bien à lui.