Toute honte bue : El Hadi Ould Ali présent à la commémoration de Mustapha Bacha

0
El Hadi Ould Ali
El Hadi Ould Ali

ALGÉRIE (Tamurt) – El Hadi Ould Ali vient de signer sa première sortie publique depuis qu’il a été gommé par Said Bouteflika de son poste de ministre de la Jeunesse et des Sports. En effet, El Hadi Ould Ali n’a pas hésité à s’afficher ostensiblement à la cérémonie de commémoration du 24 ème anniversaire du décès du grand militant de la cause identitaire berbère et de la démocratie, Mustapha Bacha. El Hadi Ould Ali attendait, sans doute, avec impatience une occasion propice pour paraître en public.

Mais il fallait choisir un moment et un endroit où il ne risquerait absolument pas d’être hué comme ce fut le cas lors d’une commémoration d’un anniversaire de l’assassinat de Matoub Lounès à Taourirt Moussa et dans tant d’autres occasions où sa présence était indésirable par les kabyles. El Hadi Ould Ali a donc opté pour cette cérémonie de recueillement très sobre où le nombre de présents était loin d’égaler celui enregistré lors des commémorations des anniversaires du rebelle. La présence d’El Hadi Ould Ali à cette cérémonie est malheureusement une tâche noire. El Hadi Ould Ali n’est pas le seul kabyle de service à avoir pris part à cet anniversaire.

On a constaté aussi la présence de Idir Benyounès, frère de Amara Benyouès et également directeur de la publication du quotidien « La dépêche de Kabylie ». Le vice président de l’Assemblée populaire nationale (APN) et député Nordine Ait Hamouda a aussi marqué de sa présence cet hommage, en plus de Ouahab Ait Menguellet, maire indépendant de Tizi Ouzou et dissident du RCD (Rassemblement pour la Culture et la Démocratie).

La présence de El Hadi Ould Ali à l’anniversaire du décès de Mustapha Bacha démontre à quel point les kabyles de service n’ont aucun scrupule et n’ont pas froid aux yeux. Après avoir changé de camp et rallié le régime politique algérien qu’il a servi corps et âme, au détriment de sa propre dignité, El Hadi Ould Ali, a osé défier la logique et venir s’afficher à côté de la famille démocratique au cœur de la Kabylie à Tassaft Ouguemoun.

Tarik Haddouche