Transcription de tamazight, le ministre de l’Enseignement supérieur propose les caractères arabes

0

ALGERIE (Tamurt) – Le pouvoir algérien ne cesse de lancer des ballons sondes concernant les futurs caractères de transcription de la langue tamazight. Ainsi, après tous les épisodes de ce sujet, dont Tamurt.info en a rapporté certains dans le détail, le ministre algérien de l’Enseignement supérieur, Tahar Hadjar vient de s’exprimer pour la première fois sur la question. « La transcription de Tamazight pourrait être tranchée par une décision politique », a déclaré Tahar Hadjar.

Ce dernier, en sa qualité de premier responsable du secteur de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique a aussi donné son point de vue sur le sujet : « La langue tamazight doit être écrite en arabe ». Il est clair qu’une déclaration d’un responsable algérien, d’un tel niveau sur un sujet aussi sensible que le choix des caractères de transcriptions de la langue tamazight, ne peut pas être faite publiquement si ce responsable n’avait pas reçu auparavant l’aval des décideurs.

Une telle déclaration, faite son le consentement de ceux qui ont placé Hadjar à son poste, pourrait lui coûter ce dernier, si elle venait à provoquer des réactions imprévues. C’est donc une déclaration réfléchie dont les objectifs ne tarderont pas à se préciser.

En tout cas, le pouvoir algérien est le premier à savoir que le choix aventureux des caractères arabes pour écrire tamazight sera rejeté à l’unanimité par route la Kabylie. Prendre ce risque conduira vers l’inconnu.

Tahar Khellaf