Trois mozabites tués par les gendarmes algériens

0
Mzab, Tamurt
Communiqué du MAK sur les événements du M’zab

Le régime algérien a encore frappé à Ghardaïa. Deux hommes âgés et une femme mozabites ont été tués, asphyxiés par les bombes de gaz lacrymogène que lancent les gendarmes algériens en appui aux hordes terroristes des Châamabs contre les Mozabites.

Pourtant et comme toujours, ce sont ces derniers qui ont été agressés. Ces trois nouvelles victimes s’ajoutent à la longue liste des morts, blessés et sans abris mozabites, victimes d’un odieux complot de dépeuplement de son territoire.

En ces circonstances douloureuses pour le peuple mozabite, le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie exprime ses sincères condoléances aux familles des victimes et son soutien indéfectible au peuple amazigh du M’zab qui, sans défense, affronte deux ennemis qui ne jurent que par sa disparition.

La complicité des forces de sécurité algériennes avec les Arabes Châambas n’est plus à démontrer tant des centaines de vidéos circulant sur le net le démontrent clairement.

Le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie ( MAK ) appelle dans ce sens les journalistes kabyles sensibles au drame des Mozabites à ne plus faire preuve d’équilibrisme dans cette tragédie et d’informer les citoyens sur cette volonté manifeste d’éradiquer le peuple mozabite de ses terres.

Il exprime toute sa solidarité avec le Mouvement pour l’autonomie du M’zab et appelle la communauté internationale à se pencher sérieusement sur ce génocide qui se dessine.

Kabylie, le 10 janvier 2015

Fatiha Rahmouni, Secrétaire Nationale aux Droits Humains