Le tueur de Munich, David Ali, souffrait de Mobbing à l’école

0

MUNICH (Tamurt) – Le Germano-Iranien de 18 ans souffrait de problèmes psychiatriques du au mobbing à l’école selon le témoignage d’une algérienne, présente lors de la tuerie, recueilli par Tamurt. Identifié comme David Ali Sonboly, le jeune homme, né à Munich, était le fils d’un chauffeur de taxi et fréquentait une école de la ville.

Ali Sonboly tueur de Munich

F.S, algérienne, présente sur les lieux, lors de la tuerie a confié à Tamurt que la police à demandé à quelques 200 personnes présentes sur les lieux de les suivre dans un lieu à proximité du centre commercial pour recueillir leur témoignages. La majorité des témoins selon les propos de F.S, recueillis par Tamurt, « le tueur disait « qu’il était allemand et qu’il tuait pour se venger du mobbing qu’il subissait à l’école »

Après la tuerie, il a été blessé par un tir d’une patrouille de police puis s’est donné la mort, à quelques centaines de mètres du centre commercial. Après avoir inspecté son sac à dos, les enquêteurs ont retrouvé environ 300 munitions, ce qui laisse penser que David Ali Sonboly voulait tuer un nombre encore plus important de personnes.

Inconnu des services de police, le jeune homme a agi seul, en préparant méticuleusement son attaque. Selon la police et le ministre de l’Intérieur allemand, en effet, il avait tendu un piège en « piratant » le compte Facebook d’une jeune femme, afin d’inviter ses victimes au restaurant McDonald, le premier endroit où il a frappé. Sous une fausse identité, il avait promis des réductions aux curieux, pour les inciter à se rendre au fast-food.

A l’aube, samedi, les forces de l’ordre ont effectué une perquisition dans la chambre occupée par le jeune homme, au cinquième étage d’un immeuble de logements sociaux, situé dans le quartier Maxvorstadt, plutôt aisé. De l’avis d’une voisine, David Ali Sonboly était « une bonne personne (…) qui riait comme toute personne normale (…). Je ne l’ai jamais vu en colère, je n’ai jamais entendu de problème avec la police ou avec les voisins. »

Le jeune homme vivait avec ses parents et son jeune frère dans un trois-pièces. Selon le voisinage, son père et sa mère sont tous deux Iraniens. Le père travaillait comme chauffeur de taxi et la mère est une ancienne employée de la chaîne de grands magasins Karstadt. Ils étaient tous deux arrivés comme demandeurs d’asile, à la fin des années 1990. David Ali Sonboly avait fréquenté l’école du quartier.

Tamurt