Tunisie, les Amazighes de Tataouine se révoltent

6
révolte au sud tunisien

TUNISIE (Tamurt) – Un vent de révolte mais aussi d’espoir souffle ces derniers jours sur plusieurs régions berbérophones d’Afrique du nord. Après les Rifins, au Maroc, qui se sont mobilisés comme un seul homme pour leur indépendance, les Amzighes de Tataouine, au sud de la Tunisie, se sont soulevés à leur tour.

Selon plusieurs médias Tunisiens, tout a commencé lorsqu’un camion des services de sécurité a fauché un piéton qui a perdu sa vie sur place. L’auteur de se drame ne s’est même pas soucié de l’évacuation de sa victime et les services de sécurité n’ont même pas cherché à prendre attache avec sa famille. Des manifestations spontanées se sont propagées dans plusieurs villes et localités Amazighes du département de Tataouine. Des émeutes ont provoqué d’importants dégâts matériaux. Les institutions étatiques sont les plus visées par les foules en furie qui ne veulent pas se calmer depuis trois jours.

L’Etat de siège a été décrété dans les départements du sud Tunisien, mais les services de sécurité semblent dépassés par les événements. On parle de plus de 200 manifestants arrêtés et plus de 150 blessés. Le bilan et très approximatif et bien sûr provisoire. Les populations du sud Tunisien réclament plus de justice, leur part de développement, mais aussi la reconnaissance officielle de leur langue et identité Amazighe. Certains activistes sur les réseaux sociaux revendiquent l’autonomie de Tataouine. A la dernière minute, les manifestations se sont propagées à l’ensemble du sud d la Tunisie.

Ravah Amokrane