Tunisie : En raison du refus d’ôter leurs niqabs, une institutrice et une surveillante suspendues

8

TUNISIE (Tamurt) – Le gouvernement tunisien veut reprendre du poil de la bête, et ce, en prenant des mesures disciplinaires à l’encontre d’une institutrice et d’une surveillante dans leurs écoles primaires. En effet, les mises en causes n’ont pas voulu ôter leur niqab, faisant fi des avertissements des responsables de la tutelle.

Au demeurant, le ministère tunisien de l’Éducation n’a pas tardé à suspendre les deux fonctionnaires cette semaine, les sommant d’enlever leurs voiles intégrales au risque d’être limogées de leur poste de travail. « Le ministère a averti plusieurs fois une institutrice à Hammam Lif (au sud de Tunis) et une surveillante à Jendouba (nord-ouest) d’ôter le niqab lors de leur travail, mais devant leur refus, elles ont été suspendues », a précisé Mohamed El-Haj Ettaeïb, chargé de presse dudit ministère, à l’AFP.

Il y a lieu de rappeler que sous l’ère de l’ex-président déchu, Ben Ali, le port du niqab était strictement interdit. Les islamistes ont profité de la petite brèche qui leur ait été ouverte pour se ragaillardir davantage et se faire pousser des cornes. Des hordes d’intégristes sont montées au créneau ces derniers mois pour afficher leur ambition perfide qui n’est autre que d’imposer la charia.

 Amnay