Un ancien Moudjahid tué par un groupe armé à Aïn Zaouïa (Tizi Ouzou)

10

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Avant-hier encore, un autre acte de terrorisme été commis à Kantidja, un village de la Kabylie profonde, située sur le tristement célèbre CW 128, à Ain Zaouia, dans la région de Draâ el Mizan, au sud ouest de la capitale du Djurdjura. Un ancien maquisard, Baahmed Saïd, âgé de 70 ans, a été assassiné à bout portant avec une rafale de kalachnikov, dimanche soir, vers 21 heures, devant son domicile familial par un groupe d’individus armés dont le nombre reste inconnu.

Selon une source locale, la victime s’apprêtait à rentrer chez lui lorsqu’elle a été surprise par le groupe de terroristes. Trois balles ont eu raison de sa vie. Les éléments du groupe armés ans doute bien informées sur leur victime, l’attendait non loin de sa maison natale, d’autant que la victime vit à Alger et en se rend au village que durant les week-ends.

La wilaya de Tizi-Ouzou est toujours dans l’œil du cyclone. Depuis ces deux dernières semaines, au moins cinq actes de terrorisme ont été enregistrés à travers différentes localités. La ville côtière d’Azeffoun a été secouée par une série d’explosions qui ont fait des morts et des blessés parmi les éléments de la marine nationale algérienne. Un simple citoyen a été blessé par balles à frikat, au sud de la wilaya. Deux jours plus tard, et toujours au sud, des gardes communaux ont été attaqués à l’arme automatique près du village Ameddah à Tizi Ghzeniff.

Lounès O