Un autre sit-in des parent d’élèves à Naama contre l’enseignement de tamazight

4

NAAMA (Algérie) – Le rejet de la langue tamazight touche pratiquement toute les régions arabophones algériennes. Les Algériens refusent que leurs enfants apprennent tamazight à l’école. Après Jijel’ ou des parents d’élèves étaient sortis dans la rue pour protester contre l’apprentissage de tamazight  à leurs progénitures, hier c’était au tour d’un groupe de parents d’élèves d’organiser un rassemblement devant une école à la ville de Naama pour affirmer haut et fort leur rejet de la langue tamazight.

« C’est une langue qui ne sert à rien et elle n’est pas la notre » a déclaré un islamiste barbu à la presse locale. Comme si la langue arabe servait à quelque chose. Le racisme assumé par les Algériens envers leur propre identité est un cas unique au monde. Aucun autre peuple au monde n’agit de telle manière. l’ignorance d’une bonne partie du peuple algérien ne fait que croître au fil des ans. La langue arabe n’existait pas dans un passé récent, en Afrique du nord. C’était la France coloniale qui a arabisé le peuple algérien vers la fin des années 1800. A l’époque une poignée d’Algériens seulement parlait un dialecte qui ressemblait un peu à la langue arabe.

A ce jour, ceux qui parlent arabe en Algérie ne sont au fait que de faux arabes appelés arabophones. Mais comme ils sont fidèles à la France ils ont continué à s’auto-arabiser un demi siècle après le départ de la France d’Algérie.

Ravah Amokrane

4 COMMENTAIRES

  1. Disons que cette mesure transitoire devrait etre accompagnée de cours géneralisés d’histoire des religions. Sauf l’homme libre par le savoir serait capable de faire des choix individuels qui ne sont pas fruit du comportement de masse subit passivement. Dans les regions arabisées il n y a rien à faire pour la simple raison que le régime a ancré l’islamisme comme remplacement de l’identité. Croyant ainsi avoir un peuple de moutons gérable à merci, mais c’est pour les sectes actuelles ou à venir du moyen orient qu’ils travaillent.

  2. Ait Kaci imposer Tamazight même dans les mosquées en Kabylie oui mais pas dans les régions sur arabisés (stade ultime de l’arabophonie) .Essayer de l’imposer dans les régions araboislamisées à mort ,,je ne vois pas qui le pourrait car elle se placent sous la protection directe d’un Dieu « arabe » . Il faudrait pour cela un anti cheval de Troie seul à même de contrecarrer les effets pervers de l’islamisme; un mal contre un autre mais je ne vois pas lequel ou peut être une éducation des consciences à long terme que les politiques en plus n’aiment pas et pour cause.La religion a été instrumentalisée de tous temps par les envahisseurs pour imposer leur culture suprématiste : exemple en Amérique latine , où la chrétienté va de pair avec l’espagnol ou le portugais . On ne peut défaire malheureusement ce résultat de l’évolution mentale des ethnies sauf à faire intervenir un autre dominant. Cherchons déjà comment éradiquer le virus araboislamiste dans notre contrée .Parfois il vaut mieux couper dans le vif un bras et une jambe gangrènés si on veut sauver quelque chose ,que s’accrocher à des chimères en essayant de tout garder au risque de tout perdre .A moyen terme on ne peut de toute façon procéder autrement sous peine de chaos total

  3. Sauf que l’Etat est leur allié. Je dis plus il est impératif d’imposer Thamazight meme dans les mosquées.
    A’ partir du moment où un peuple admet qu’une langue particuliére étrangére soit préférée de dieu, pour communiquer avec le divin, il établit une autorité supérieure sur la sienne et sur son propre pays, il s y soumet de soi. En outre dieu qui a fait le monde dans différentes langues et cultures ne peut hiérarchiser les langues, donc les peuples. Une preuve de la grande limite de cette idée d’un dieu arabiseur, ni les oiseaux ni les fleurs ne communiquent en arabe. Voilà pourquoi cette subordination de l’islam à la langue arabe sert les tribus arabes et les foutouhates- colonies-. C’est de colonisation qu’ils s’agit, sinon la « risala/message, c’est comme avec un facteur, il est sensé vous remettre la lettre- le message-, puis rentrer chez lui. Donc ne se fait coloniser que le colonisable.
    Ne pas se poser les questions stratégiques identitaires c’est une preuve qu’un peuple est mort dans son noyau, chercher de se libérer avec les mauvais moyens a été la stratégie perdante de l’Afrique du nord dès le moyen age. Preuve en est qu’avec les zaouias et ce qu’on croit etre l’islam algérien n’a de fait que prédisposé le pays à l’islamisme standard. C’est des algériens qui avaient réclamé le passage anthropologique vers la Oumma totalisante. Morale, l’absolut n’est pas décentralisable ‘est une verticale et jamais de polycentrisme, ce qui fait peur c’est cette Algérie qui cultive l’orgueil mal placé qui se veut nationaliste mais élève l’islam à cheval de Troie des monarchies du golfe qui ont en main le contrôle de l’archetype panislamique.

  4. Ils ont raison de refuser une culture qu’on leur impose . Leur Histoire n’est tout simplement plus la nôtre; Ils sont arabisés car ils en sont fiers de la langue d’un prophète et modèle linguistique ,qu’ils ont quasiment déifié malgré son enseignement anti iconoclaste. On n’est jamais mieux trahi que par les siens. En croyant le servir ils le desservent .Et leur aveuglement les a menés où l’on sait (perte d’identité propre, salafisme puis terrorisme) .Nous devrions simplement défendre notre culture comme eux défendent celle qui est devenue la leur en 14 siècles de soumission ,en nous séparant de ceux qui ne partagent plus grand chose avec nous (à part l’ADN) même s’ils nous ont laissé des virus mentaux dont fort heureusement nous sommes pour la plupart immunisés. La seule alternative viable pour nous … l’Indépendance !!

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici