Un autre sit-in des parent d’élèves à Naama contre l’enseignement de tamazight

4
Un autre sit-in des parent d'élèves à Naama contre l'enseignement de tamazight

NAAMA (Algérie) – Le rejet de la langue tamazight touche pratiquement toute les régions arabophones algériennes. Les Algériens refusent que leurs enfants apprennent tamazight à l’école. Après Jijel’ ou des parents d’élèves étaient sortis dans la rue pour protester contre l’apprentissage de tamazight  à leurs progénitures, hier c’était au tour d’un groupe de parents d’élèves d’organiser un rassemblement devant une école à la ville de Naama pour affirmer haut et fort leur rejet de la langue tamazight.

« C’est une langue qui ne sert à rien et elle n’est pas la notre » a déclaré un islamiste barbu à la presse locale. Comme si la langue arabe servait à quelque chose. Le racisme assumé par les Algériens envers leur propre identité est un cas unique au monde. Aucun autre peuple au monde n’agit de telle manière. l’ignorance d’une bonne partie du peuple algérien ne fait que croître au fil des ans. La langue arabe n’existait pas dans un passé récent, en Afrique du nord. C’était la France coloniale qui a arabisé le peuple algérien vers la fin des années 1800. A l’époque une poignée d’Algériens seulement parlait un dialecte qui ressemblait un peu à la langue arabe.

A ce jour, ceux qui parlent arabe en Algérie ne sont au fait que de faux arabes appelés arabophones. Mais comme ils sont fidèles à la France ils ont continué à s’auto-arabiser un demi siècle après le départ de la France d’Algérie.

Ravah Amokrane