Un climat social tendu : Plusieurs marches annoncées à Tizi Ouzou

0
Marche à Tizi Ouzou
Marche à Tizi Ouzou

TIZI OUZOU (Tamurt) – De nouveau, le front social s’embrase à Tizi Ouzou où les citoyens ne cessent d’avoir recours à la rue pour interpeller les autorités à tous les niveaux. Après l’action de fermeture des routes et du siège de la mairie de Mizrana dans la daira de Tigzirt, il y a trois jours, deux marches au moins sont annoncées pour demain et samedi prochain.

La première marche va avoir lieu demain, jeudi 26 juillet, à l’initiative du Came (Collectif d’appui à la micro-entreprise) qui regroupe en son sein les promoteurs de l’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes-Ansej, la Caisse nationale d’assurance chômage-Cnac ainsi que l’Agence nationale de gestion de la micro-entreprise-Angem. L’appel à cette marche a été lancé le 18 de mois en cours. Un seul mot d’ordre a été arrêté par les manifestants : « pour une amnistie générale ».

La marche en question va démarrer à 8 heures du matin à partir du portail principal du campus de Hasnaoua de l’université Mouloud-Mammeri. Et elle aura pour point d’arrivée le siège de la wilaya de Tizi Ouzou, au nord de la ville. Les responsables de la Came ont lancé cet appel sur l’affiche de la marche : « Tous ensemble comme un seul homme pour clamer haut et fort que nous refusons d’être des victimes d’une politique d’emploi chaotique ».

La deuxième marche est annoncée pour le 28 juillet prochain dans la ville de Tizi Ouzou également. Elle sera initiée par les acquéreurs de logements dans le cadre du programme AADL-2013. Plusieurs revendications sont mises en avant pour l’organisation de cette marche dont celle inhérente à l’exigence du lancement des travaux des chantiers du projet AADL-2013 dans les meilleurs délais pour éviter tout retard dans la livraison des logements auxquels postulent les concernés.

Tahar Khellaf