Un colloque international sur les droits humains

3

BOUGIE (Tamurt) – Ainsi, au programme de ce rendez-vous scientifique, les expériences médicales et scientifiques (la liberté de la recherche scientifique, le droit à l’intégrité physique …), l’’implantation d’organes et le clonage (droit à la vie, la dignité humaine …), l’assistance médicale (droit à la procréation, droit à la protection des données, le changement de sexe…), le génie génétique.

Le colloque sera axé aussi sur le progrès industriel (droit au développement, droit à l’environnement, droit à la santé…) le développement des armes (droit à la paix et à la sécurité, légitime défense…), le progrès en matière des technologies de l’information et de la communication (droit à l’information, à l’expression et d’opinion, la vie privé …) et les revues avec les moyens techniques modernes. « Les droits de l’homme ont connu un développement considérable, au début, l’intérêt s’est porté sur les droits civils et politiques pour intégrer par la suite les droits économiques, sociaux et culturels.

Avec le développement des sociétés, on assiste à l’émergence de nouveaux droits sous le nom des droits de solidarité. Cette période est caractérisée d’ailleurs, par l’élargissement de la notion des droits de l’homme au-delà de l’État unique pour atteindre une dimension mondiale, en concomitance avec la notion classique de la souveraineté.

Cependant, les progrès scientifiques et techniques de la fin du 20ème siècle ont eu des effets décisifs sur les droits de l’homme, que ce soit en matière médicale, à travers les expériences et les pratiques médicales, ou en matière de l’information et de la communication, notamment, avec l’avènement de l’internet et les autres modes de communication modernes qui transgressent les frontières géopolitiques des États.

En outre, le développement du secteur industriel a considérablement influencé différents droits, tels le droit au développement, le droit au travail, l’environnement, la santé … jusqu’à atteindre le domaine de l’armement, en manufacturant des armes de destruction massive », tel est le résumé de la problématique de ce colloque.

R. Moussaoui