Un duo kabyle pour clôturer le festival de Sousse‏

3
Sousse (Tunisie) – La 57e édition du festival international de Sousse (Tunisie), qui s’est déroulé du 10 juillet au 16 août, a été clôturée par un duo kabyle.
Le ténor de la chanson moderne kabyle, Idir, dont la musique se caractérise par la multiplicité d’instruments musicaux utilisés et les paroles font référence à la Kabylie avec ses us et coutumes, était accompagné par le jeune Daly Gana, un tunisien d’origine kabyle.
Son grand père est parti d’Aokas (Bougie), en 1942, pour s’installer en Tunisie.
 
Bien qu’une pléiade d’artistes ait animé une vingtaine de soirées durant ce festival, au grand bonheur de l’assistance fort nombreuse chaque nuit, le gala d’Idir et Daly Gana a émerveillé plus d’un. Idir et Daly étaient, apparemment, faits pour se rencontrer.    
 
Agé à peine de 28 ans, Daly Gana, qui s’est initié à la guitare dès l’âge de 12 ans, dévoilera, durant la  soirée animée avec Idir, son premier single « The Bitty Queen », qu’il interprètera en anglais.
Découvert par le grand public, lors de sa participation à l’émission télévisée X FACTOR, Daly Gana sera sollicité, depuis, pour participer à plusieurs galas.
 
Architecte de  formation, ce jeune artiste talentueux est bien parti pour faire de la musique son avenir professionnel.
Le style est influencé par le rock et le funk mais aussi par le folklore kabyle. Ce qui prouve que ses origines kabyles d’Aokas (Bougie) jouent un rôle très important dans sa conception des choses de la vie.   
 
Amaynut