Un impressionnant dispositif antiémeutes a été déployé – La police empêche les anciens rappelés de l’armée de marcher

1

Tizi-Wezzu, Tamurt.info: Les services d’ordre, qui ont certainement reçu l’ordre de réprimer les marcheurs, ont procédé à la provocation des anciens rappelés. Ils ont insulté les marcheurs et les ont traité de touts les noms d’oiseau. Les ex-rappelés ont su garder leur sang froid. Ils ont préféré ne pas tomber dans le jeu des policiers et ont gardé leur calme. Les protestataires se sont dispersés dans le calme, mais ils ont promis de revenir à la charge dans les prochains jours. Ils ont quand même réussi à faire peur au pouvoir. « Le fait que le pouvoir mobilise un tel dispositif renseigne, pas seulement de la légitimité de nos revendications, mais aussi de sa fragilité. Sinon pourquoi empêcher 2 000 personnes de marcher sur Alger ? Ce nombre présente-t-il un danger à la sécurité publique ? Une chose est sûre, nous n’allons pas baisser les bras. Nous sommes plus que jamais déterminés à continuer notre combat », dira un organisateur de la marche.

Le pouvoir continue à interdire au peuple la capitale, alors que les hauts responsables politiques ne cessent de clamer haut et fort sur tous les toits que l’Algérie est un pays démocratique.

Les ex- rappelés se sont attendus à cette interdiction, mais ils ont réussi à médiatiser leur cause. Ce matin presque tous les titres de la presse écrite ont réservé de longs articles à ce sujet. Les journalistes, accordent désormais un intérêt particulier à cette cause noble. Personne ne peut être indifférent aux sacrifices que ces jeunes rappelés ont consenti à la fleure d’âge.

Izem Irath.info

Photos: Aziz Ait-Amirouche, Tamurt.info 2012, DR