Un siège pour la BRTV à Alger

3
Groupe BRTV
Groupe BRTV

ALGER (Tamurt) – La Rédaction Tamurt a été accusée, toute honte bue, de Fake-News par le boss de la BRTV, pour avoir révélé récemment des licenciements de journalistes et techniciens de cette chaîne. Ces derniers ont pris attache avec notre Rédaction non seulement  pour confirmer notre information mais pour nous faire d’autres révélations.

Pour ne pas déstabiliser cette télévision nous avons préféré ne pas les révéler entièrement. « Le siège de la BRTV à Paris sera maintenu juste pour les apparences, comme adresse postale. Le vrai siège de cette chaine a été transféré dans le secret absolu vers un quartier huppé d’Alger. C’est pour cette raison que plusieurs journalistes et techniciens ont été licenciés en France », révèle notre source. Pour savoir le pourquoi de ce transfert de siège vers Alger au moment ou les journalistes et les télévision algériens subissent les pressions les plus terribles allant jusqu’à l’emprisonnement des hommes de la plume et la fermeture des sièges de télés, le mystère reste entier, pour le moment.

La BRTV est une chaîne de droits français et normalement elle n’a pas le droit d’activer essentiellement en Algérie. Pourquoi alors le régime lui octroi cette liberté de travailler et de s’installer à quelques encablures de la présidence? « . Il est aisé de comprendre pourquoi la BRTV bénéficie de toutes ces largesse du régime alors que le Tamurt est interdit même sur internet en Kabylie.

« Les journalistes de la BRTV ont reçu depuis plus d’une année des instructions de ne couvrir aucune activité de la mouvance indépendantiste kabyle ni de donner la parole aux indépendantistes kabyles; Le FFS et le RCD sont aussi concernés par cette censure imposée par la direction », c’est une autre révélation qu’on ne peut pas quand même garder pour soi. La réalité est là. Libre au boss kabyle de cette chaine de continuer à mentir aux Kabyles qui sont les véritables propulseurs de cette chaîne de télévision qu’ils ont financé seuls avec leurs propre argent. De Paris ou d’Alger, bon vent à la BRTV.  Le devoir de Tamurt est d’informer le Peuple kabyle en toute objectivité.

Ravah Amokrane

3 COMMENTAIRES

  1. Cette chaîne depuis sa création n’a rien de vraiment amazigh (libre), elle a toujours eu un fil à la patte. Chacun à son prix et le régime a dû grassement rétribuer les proprios. Inayas Oulahlou, win yenzan s’rkha, dayen idazalis. Du sang larbin a toujours besoin d’un maître.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici