Un vent de révolte souffle en Arabie Saoudite

10
Un vent de révolte souffle en Arabie Saoudite
Un vent de révolte souffle en Arabie Saoudite
 Ryad (Tamurt) – Le vent de révolte semble souffler sur le royaume d’Arabie Saoudite lequel semblait, jusque là, épargné par le fameux printemps arabe. Des manifestants ont marché dans la rue en scandant la formule magique «  Le peuple veut la chute des Saoud ». Par ailleurs plusieurs personnalités saoudiennes, tant de l’opposition que de l’intérieur du système, commencent à prendre conscience que la gouvernance de cette famille est loin de se positionner dans l’intérêt du peuple, bien au contraire. 
La chute du prix du pétrole semble vouloir avoir raison de la famille royale. Si ce pays, allié des puissances mondiales, avait réussi à éviter d’être touché par les révoltes arabes, il le doit, à sa proximité politco-économique avec les USA et autres, mais aussi à la centaine de milliards de dollars débloquée, à l’époque, pour répondre aux attentes des citoyens. Augmentations de salaires tous azimuts, des bourses pour les étudiants, des centaines de milliers de nouveaux logements sociaux et la création de plusieurs dizaines de milliers de nouveaux postes de travail ont permis d’acheter la paix sociale. Malgré cela, la communauté chiite avait tenté de déstabiliser la famille royale mais cela n’a aps trop duré.
Ces derniers jours, la rue renoue avec la manifestation notamment depuis l’exécution de  Nimr, un dignitaire chiite opposant au régime saoudien. D’ailleurs l’Iran s’est mise de la partie en rompant ses relations diplomatiques avec l’Arabie Saoudite. La tension entre les deux pays est plutôt à mettre sur le dos du conflit syrien qui les oppose sur la stratégie à adopter vis-à-vis de la situation de Bechar Al Assad. Ce qui est sur, c’est que l’Arabie Saoudite a été rattrapée par le printemps arabe en pleine saison hivernale. Les jours à venir confirmeront si oui ou non les saoudiens continueront à être les sujets de sa majesté le roi ou opteront-ils pour une révolte qui les débarrassera définitivement de la dictature monarchiste pour une première république qui prendra, assurément, le nom de Qoreich, la tribu du prophète.
 
 Amaynut