Une foule nombreuse au rendez-vous – Coup d’envoi de la fête de la cerise à Larbaâ Nath Irathen

2

La huitième édition de la fête de la cerise, organisée chaque année dans la ville de Larbaâ Nath Irathen, se présente sous les meilleurs auspices.

Débutée hier, au deuxième jour des festivités, et en dépit d’une chaleur suffocante, une foule nombreuse, comme à l’accoutumée, était au rendez-vous. « Pour une fête des cerises utile », est le slogan choisi pour la présente édition.

Tous les habitants de la région sont mobilisés, comme de tradition, afin de réussir cette fête annuelle à caractère agricole. Le coup d’envoi a été donné par les élus locaux au centre culturel Ahcène Mezani de la ville de Larbaâ Nath Irathen. La cerise, appelée aussi « le fruit des rois » ou « la muse des artistes », occupe une place prépondérante pour tous les habitants de la haute Kabylie. Ce fruit pèse dans l’économie locale depuis 1918 grâce à un missionnaire catholique qui l’a introduit dans la région.

Au programme, en plus de l’exposition de plusieurs autres produits alimentaires et agricoles locaux, des spectacles et de la musique ont égayé les nombreux visiteurs, venus des quatre coins de la Kabylie pour ne pas rater cet évènement.

La cerise est également fêtée à travers d’autres localités de la Kabylie. A Ath Allaoua, dans la région d’Ath Ouadrar, à Michelet et Irdjen, les habitants accordent un intérêt particulier à ce fruit qui coûte parfois plus de 600 dinars le kilogramme.

Il est à noter que les cerisaies disparaissent peu à peu comme peau du chagrin. De 300 000 hectares exploités naguère, il ne reste aujourd’hui que 12 400 hectares à Tizi-Ouzou.

Youva Ifrawen