Une réunion pour discuter du cas des réfugiés subsahariens aura lieu demain à Bougie : La Ligue Des Droits de l’Homme appelle les autorités à protéger les réfugiés subsahariens

5

BOUGIE (Tamurt) – La Ligue des Droits de l’Homme (aile Zehouane) de son coté a profité de cette occasion pour appeler dans un communiqué, parvenu à notre rédaction , l’état algérien à protéger les migrants subsahariens et syriens. « L’état doit intervenir pour apporter de l’aide. ils s’agit d’un drame humanitaire, la société civile, politique, les médias sont aussi interpellés pour venir en aide mais aussi sensibiliser la population sur les risque de discriminations, la stigmatisations et le racisme a l’encontre de ces migrants », indique la LADDH qui ajoute « nos migrants dans l’autre rive (Europe) en savent un bout »

A noter que les comportements racistes envers ces réfugiés qui ont fuit la guerre, se multiplient de plus en plus en Algérie. En plus des insultes et de la violence verbale envers ces migrants en situation très vulnérable, ces migrants sont aussi victimes d’agressions physiques. Pendant le mois d’aout, des réfugiés subsahariens, qui se trouvaient à Gué de Constantine, à Alger ont été victime d’une attaque des habitants de la région. Les réfugiés ont été agressé, leur campement été détruits et leurs objets ont été transportés dans des camions et jetés à l’extérieur de la ville algéroise. A Annaba, la même chose s’est déroulée ou des jeunes ont attaqué un groupe de réfugiés en plein jour sous le regard de tout le monde.