Une vague de chaleur s’empare de la Kabylie !

1

KABYLIE (Tamurt) – C’est la fournaise en Kabylie. Le mercure a frisé les 47° par endroit. Une vague de chaleur s’est emparée des villes et des villages rendant l’atmosphère suffoquante.

L’humidité et la pollution atmosphérique n’ont fait qu’empirer la situation. Des centaines de personnes âgées et des personnes souffrants de maladies respiratoires ont été admises au CHU de Tizi-Ouzou. C’est la mobilisation générale au sein des structures sanitaires.

La canicule ne perdurera pas. Elle prendra fin demain, selon les services métrologiques.

Pour les jeunes et les vacanciers, c’est la ruée vers les plages. Les villes côtières de Kabylie sont prises d’assaut dès les premières heures de la journée, à l’instar de Tigzirt, Azeffoun, Ath Chaffaa, Boulimate, Tichy, Aoukas etc.

En dépit d’une anarchie totale qui règne dans la plupart des plages et villes côtières, les estivants sont quand même heureux de trouver une échappatoire à cette canicule.

Pour les villages les plus reculés, ces journées caniculaires sont émaillées comme d’habitudes de problèmes récurrents, à savoir le manque d’eau et les coupures d’électricité. Une situation intenable.

Les autorités ont, comme à leur habitude, brillé par leur absence laissant la population livrée à elle-même en cette période délicate de l’année. Ni les élus locaux ni les services de l’Algérienne des Eaux ni ceux de Sonelgaz n’ont cherché à atténuer au moins les difficultés des citoyens.

Des feux de forêts sont aussi signalés à travers bon nombre de localités en Kabylie comme Ath Douala, At Ksila dans la région de Bougie et à Chorfa à Tuβiret.

Lounès B