Valse des ministres à Bougie à l’occasion de la commémoration du congrès de la Soummam

8
lieu où s'est tenu le congrès de la Soummam

BOUGIE (Tamurt) – C’est la valse des ministres à Bougie à l’occasion du 20 août. C’est Tayeb Zitouni, ministre des moudjahidine, qui sera délégué pour représenter le pouvoir d’Alger aux festivités de commémoration du congrès de la Soummam. Mais ce mercredi, le ministre du tourisme et de l’artisanat, Abdelouahab Nouri, le précèdera pour une visite d’une journée durant laquelle il inaugurera quelques projets privés.

Il donnera le coup de starter au projet de réalisation d’un établissement hôtelier à Amizour et inaugurera un nouvel hôtel privé à Akbou, un autre au chef lieu de wilaya, avant de lancer le projet de réalisation du nouveau siège de la direction du tourisme et de faire un détour par une école primaire de la ville de Bougie où se déroule le festival de la poterie.

L’après-midi, il ira vers le littoral Est pour inaugurer un autre hôtel et inspecter des projets relevant de son  secteur. Une visite de routine en sorte. Rien de concret pour la région, pourtant considérer comme l’une des plus belles et des plus disposées à servir de région touristique par excellence. Mai il se trouve que la Kabylie a tout le temps été marginalisée par le pouvoir d’Alger.

Bien entendu, pour faire croire aux citoyens que le gouvernement pense à eux, le commis de ce dernier à Bougie, le wali en l’occurrence, a décidé de raccorder officiellement trois villages, relevant de la commune d’Amalou, au réseau d’électricité. Plus d’un demi-siècle après l’indépendance, ces villages kabyles n’ont eu droit à l’électricité qu’à la faveur de la commémoration du congrès de la Soummam et de la visite de ministres algériens.

Il n ya pas que Amalou qui a bénéficié de ces « largesses » du pouvoir. L’antenne administrative de la mairie de Chellata a eu droit au raccordement à la fibre optique (hic) et le village de Felden, relevant de la même commune, a vu, enfin, sa maison de jeunes ouverte. Bizarrement, les responsables au niveau local aiment profiter des journées de commémoration et de visites ministérielles pour inaugurer des structures achevées depuis belle lurette.

Amaynut